GÉ­NÉ­REUX, TRA­VAILLEURS ET AC­CUEILLANTS

La Liberté - - Église du Précieux-Sang -

Le 3 juin, la pa­roisse du Pré­cieux-Sang fê­te­ra le cin­quan­te­naire de la construc­tion de l’église. « On cé­lèbre la chance qu’on a de se ras­sem­bler en pa­roisse dans ce lieu de­puis 50 ans », lance Pierre, pré­sident du Conseil de pas­to­rale pa­rois­sial. « C’est très plai­sant de louer Dieu dans un si bel édi­fice », ren­ché­rit Joël, pré­sident du Co­mi­té des af­faires éco­no­miques.

Avec pas moins de 150 fa­milles, la pa­roisse du Pré­cieux-Sang, n’a en ef­fet rien à en­vier aux autres pa­roisses en termes de dy­na­misme et de dé­voue­ment de ses fi­dèles, dont plu­sieurs sont membres du Conseil Gou­let des Che­va­liers de Co­lomb, qui offre son aide sans comp­ter de­puis 65 ans et dont Phi­lippe est au­jourd’hui Grand Che­va­lier. « En 2017, on a fait des re­touches à notre centre com­mu­nau­taire, construit en 2008, et qui offre de belles salles de ren­contres, pour nous comme pour la com­mu­nau­té élar­gie, ra­conte Joël. Mais plu­tôt que d’en­ga­ger quel­qu’un, ce sont les pa­rois­siens qui ont tra­vaillé très fort pour faire toutes les ré­pa­ra­tions, les ré­no­va­tions et la pein­ture. » « Les gens sont vrai­ment chez eux ici, se ré­jouit Pierre. Le sens d’ap­par­te­nance est fort. » D’ailleurs, un jeune adulte vient cette an­née de com­men­cer, avec d’autres, un jar­din sur le ter­rain de l’église. La pa­roisse peut éga­le­ment comp­ter sur l’aide ac­tive des femmes. Les Dames du Pré­cieux-Sang, pré­si­dées par Eve­lyne, veillent à or­ga­ni­ser des col­lectes de fonds et des do­na­tions pour la pa­roisse et la com­mu­nau­té dans le be­soin. « On a créé ce co­mi­té à la sug­ges­tion d’un paroissien qui avait voya­gé aux États-Unis et vu, dans cer­taines com­mu­nau­tés amé­ri­caines, les femmes se mettre en­semble pour ve­nir en aide à leur pa­roisse. On ne se sen­tait pas aus­si re­pré­sen­tées qu’on l’au­rait vou­lu en ce temps-là, donc ça nous plai­sait! Dé­sor­mais, les gens de la pa­roisse viennent nous voir pour les ai­der dans leurs pro­jets », rap­porte-telle. Tou­jours sou­cieux du bien-être de la com­mu­nau­té au­tour d’eux, les pa­rois­siens ont par ailleurs lan­cé en mai 2017, à l’ini­tia­tive de Cy­ril Pa­rent, le pro­gramme Je m’ac­tive, qui consiste à col­lec­ter des fonds pour per­mettre à des jeunes is­sus de fa­milles à faible re­ve­nu de s’ins­crire à des ac­ti­vi­tés com­mu­nau­taires comme le sport, la mu­sique, les arts. « Les pa­rois­siens ici sont tel­le­ment gé­né­reux que ça rend la tâche de col­lec­ter des fonds plai­sante, as­sure Joël. On veut que les en­fants s’épa­nouissent. » Un groupe de la pa­roisse est éga­le­ment par­ti en Ja­maïque en 2015 pour y bâ­tir un centre com­mu­nau­taire, puis en 2016 pour for­mer des femmes à la cou­ture, et en 2017 pour y faire de l’ani­ma­tion spi­ri­tuelle. DEUX COM­MU­NAU­TÉS SOUS LE MÊME TOIT La pa­roisse s’ap­prête à ac­cueillir pro­chai­ne­ment la com­mu­nau­té ca­tho­lique afri­caine de Saint-Ki­zi­to, pré­sen­te­ment sur LaF­lèche et qui cher­chait un lieu plus grand pour exer­cer son culte. « Ce n’est pas une fu­sion, c’est un par­tage de lo­caux, pré­cise Pierre. Il y au­ra deux cé­lé­bra­tions dis­tinctes. Ce se­ra in­té­res­sant d’avoir deux com­mu­nau­tés sous le même toit, dont celle de SaintKi­zi­to qui est plu­ri­lingue! « On est pous­sés na­tu­rel­le­ment à cette ou­ver­ture, car notre prêtre de­puis cinq ans, l’ab­bé Léon Abra­ham Mu­bi­kayi, est lui-même ori­gi­naire de la Ré­pu­blique dé­mo­cra­tique du Con­go. » C’est la réa­li­té au­jourd’hui. Beau­coup de prêtres et de pa­rois­siens viennent d’ailleurs, et ça ne fait que nous en­ri­chir. »

De gauche à droite : Eve­lyne Les­sard, Joël Gos­se­lin, Ber­tha Da­vid, Pierre Le­moine, Phi­lippe Les­sard et l’ab­bé Léon Abra­ham Mu­bi­kayi. (Ab­sents : Fran­cis Fon­taine, Gil­bert Du­bé et Marc Bru­neau).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.