Qui peut se dire fran­co­phone?

La Liberté - - ACTUALITÉS -

La Loi 5 adop­tée à l’una­ni­mi­té par les dé­pu­tés ma­ni­to­bains le 30 juin 2016, in­ti­tu­lée Loi sur l’ap­pui à l’épa­nouis­se­ment de la fran­co­pho­nie ma­ni­to­baine, dé­fi­nit la « fran­co­pho­nie ma­ni­to­baine » de la ma­nière sui­vante : « Com­mu­nau­té au sein de la po­pu­la­tion ma­ni­to­baine re­grou­pant les per­sonnes de langue ma­ter­nelle fran­çaise et les per­sonnes qui pos­sèdent une af­fi­ni­té spé­ciale avec le fran­çais et s’en servent cou­ram­ment dans la vie quo­ti­dienne même s’il ne s’agit pas de leur langue ma­ter­nelle ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.