CAA Ma­ni­to­ba et Bike Win­ni­peg main dans la main

Plus que pour leur loi­sir, de plus en plus de Win­ni­pé­gois se rendent au tra­vail ou à l’épi­ce­rie en vé­lo. Mais il reste en­core du che­min à faire avant que le cy­clisme fasse plei­ne­ment par­tie de la cul­ture de la ville.

La Liberté - - SOCIÉTÉ - DANIEL BAHUAUD dba­huaud@la-li­berte.mb.ca

La fi­liale ma­ni­to­baine de l’As­so­cia­tion des au­to­mo­bi­listes du Ca­na­da (CAA) ain­si que l’or­ga­nisme de re­ven­di­ca­tion Bike Win­ni­peg ont pro­po­sé fin août des me­sures pour rendre leur ex­pé­rience plus sé­cu­ri­taire.

Mark Co­hoe, le di­rec­teur de Bike Win­ni­peg fait le point sur l’en­jeu cen­tral des re­com­man­da­tions : « Le bon main­tien des voies pour cy­clistes as­sure la sé­cu­ri­té pour tous, cy­clistes, pié­tons et au­to­mo­bi­listes. En ef­fet, 59 % des Win­ni­pé­gois son­dés en juin par la firme Probe Re­search ont in­di­qué que le main­tien des voies pour cy­clistes était leur plus grande prio­ri­té. »

Janelle De­lorme, la pré­si­dente de la co­opé­ra­tive Vé­lo-Ci­té, ren­force l’exi­gence de la sé­cu­ri­té. « Les re­com­man­da­tions sont fan­tas­tiques. Et je trouve très en­cou­ra­geant que CAA Ma­ni­to­ba et Bike Win­ni­peg aient col­la­bo­ré pour en­tre­prendre le son­dage et émettre leurs re­com­man­da­tions. Parce qu’il est temps qu’on sorte de cette men­ta­li­té, en­core trop cou­rante, des voi­tures contre les bi­cy­clettes.

« Au ni­veau de leur com­por­te­ment, les au­to­mo­bi­listes sont en­core très agres­sifs. D’où l’im­por­tance d’amé­lio­rer la sé­cu­ri­té des cy­clistes. Il faut les sen­si­bi­li­ser da­van­tage au fait qu’un cy­cliste a le droit à une pleine voie. J’ai un cha­riot dans le­quel je traîne mon fils lorsque je suis à vé­lo. Les au­to­mo­bi­listes passent très proche et me coupent sou­vent la route. Même si le cha­riot est orange et qu’il a un grand dra­peau.

« Vé­lo-Ci­té n’est pas un or­ga­nisme de re­ven­di­ca­tion comme Bike Win­ni­peg. Mais nous contri­buons à la sé­cu­ri­té à notre fa­çon, en contri­buant à la cul­ture du vé­lo à Win­ni­peg. En 2016, on comp­tait 116 membres. En mai, on était 208. À pré­sent, nous sommes 260. Et c’est sans comp­ter la cin­quan­taine d’en­fants des membres qui se sont ren­dus à notre ate­lier pour ap­prendre le bon en­tre­tien de leur bi­cy­clette. »

Ar­chives La Li­ber­té

Janelle De­lorme : « Plus de Win­ni­pé­gois voient le vé­lo comme un mode lé­gi­time de trans­port. La cul­ture du cy­clisme se dé­ve­loppe de plus en plus. Mais on n’a tou­jours pas at­teint le point de bas­cule. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.