DES PIERRES POUR CONSTRUIRE L’AVE­NIR

La Liberté - - MMF-PROMOVOIR NOS DROITSF -

De­puis plus de 30 ans, la FMM se bat pour ob­te­nir com­pen­sa­tion de la Cou­ronne pour les terres que le peuple Mé­tis au­rait dû re­ce­voir mais qu’il n’a ja­mais eues. Fi­na­le­ment, de­puis l’ar­ri­vée au pou­voir du gou­ver­ne­ment de Jus­tin Tru­deau, les né­go­cia­tions avancent bien et les Mé­tis en­tre­voient un chan­ge­ment po­si­tif à l’ho­ri­zon. « Nos re­ven­di­ca­tions mé­tisses tirent leur source de la Consti­tu­tion ca­na­dienne, ré­vèle le chef de ca­bi­net de la FMM, Al Be­noit. Se­lon l’Acte du Ma­ni­to­ba, qui fait par­tie de la Consti­tu­tion ca­na­dienne, les Mé­tis, en tant que Pères Fon­da­teurs du Ma­ni­to­ba, de­vaient re­ce­voir 1,4 mil­lions d’acres de terres pour of­frir à leurs en­fants un meilleur dé­part, en échange de notre re­non­ce­ment aux armes. Fi­na­le­ment, le pro­ces­sus a été si cor­rom­pu que presque au­cune terre n’a fi­ni dans les mains de Mé­tis. » Un vo­let sombre de l’his­toire sur le­quel la FMM a com­men­cé à se pen­cher dans les an­nées 1970 pour mieux com­prendre ce qui s’était réel­le­ment pas­sé. Au dé­but des an­nées 1980, la FMM al­lait en cour pour ré­ta­blir la vé­ri­té sur l’his­toire des Mé­tis et ob­te­nir ré­pa­ra­tion pour les torts cau­sés. « Le pré­sident de la FMM, Da­vid Chartrand, avait pro­mis aux Mé­tis qu’il irait jus­qu’au bout, jus­qu’à la Cour Su­prême, et c’est ce qu’il a fait en 2013, ra­conte Al Be­noit. La Cour Su­prême a alors ren­du sa dé­ci­sion en dé­cla­rant que le Ca­na­da n’avait pas te­nu sa pro­messe en­vers les Mé­tis du Ma­ni­to­ba. »

Place aux né­go­cia­tions

Mal­gré la dé­ci­sion de la Cour Su­prême, le gou­ver­ne­ment conser­va­teur de Ste­phen Har­per n’a pas vou­lu se me re à la table des né­go­cia­tions avec la FMM. En re­vanche, avant et pen­dant sa cam­pagne élec­to­rale, Jus­tin Tru­deau s’est en­ga­gé à né­go­cier avec la FMM s’il était élu. Il a te­nu pa­role. « En neuf mois, un temps re­cord, nous avons pu ob­te­nir un Me­mo­ran­dum de com­pré­hen­sion afin de pou­voir né­go­cier un ac­cord-cadre », se ré­jouit le pré­sident de la FMM, Da­vid Chartrand. Cet ac­cord-cadre, qui dé­ter­mine les règles et su­jets de né­go­cia­tion, a été si­gné en no­vembre 2016. « Main­te­nant nous sommes au mi­lieu de né­go­cia­tions sé­rieuses avec le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral et nous an­ti­ci­pons l’an­nonce de pre­miers ré­sul­tats très po­si­tifs bien­tôt! », dé­voile Al Be­noit. Par­mi ces ré­sul­tats, il se­ra sur­tout ques­tion d’op­por­tu­ni­tés pour les Mé­tis, comme des fi­nan­ce­ments de pro­grammes et de ser­vices pour amé­lio­rer leur qua­li­té de vie.

Da­niels vs. Ca­na­da

En pa­ral­lèle, la dé­ci­sion de la Cour Su­prême du Ca­na­da dans le cas Da­niels vs. Ca­na­da, en 2016, a ajou­té du poids aux né­go­cia­tions de la FMM avec le fé­dé­ral. En ef­fet, la Cour Su­prême y a clai­re­ment ex­pri­mé que le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral avait la même res­pon­sa­bi­li­té en­vers le peuple Mé­tis qu’en­vers les Pre­mières Na­tions. De ce e dé­ci­sion dé­cou­le­ront donc éga­le­ment des aides du gou­ver­ne­ment pour me re en place des pro­grammes et ser­vices so­ciaux des­ti­nés à re­don­ner un avan­tage aux Mé­tis d’aujourd’hui et de de­main. « Nous avons dé­jà lan­cé des ini­tia­tives en ma­tière de lo­ge­ment, d’édu­ca­tion, de for­ma­tion, de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique ou en­core de pe­tite en­fance, an­nonce Da­vid Chartrand. Par exemple, nous avons re­çu 500 mil­lions $ pour le lo­ge­ment. » Avant ce e dé­ci­sion, la Pro­vince et le fé­dé­ral se ren­voyaient la res­pon­sa­bi­li­té de ser­vir les Mé­tis donc les Mé­tis ne re­ce­vaient pas les ser­vices qui leur étaient dus « alors que nous payons à tra­vers le Ca­na­da 2,6 mil­liards $ de taxes par an », sou­ligne le pré­sident. « C’est une grande vic­toire concrète pour nous, ter­mine Al Be­noit. Avec l’ap­pui de la Cour Su­prême dans le cas Da­niels et les re­ven­di­ca­tions des terres, et grâce à la vo­lon­té du gou­ver­ne­ment fé­dé­ral d’avan­cer avec nous, nous po­sons fi­na­le­ment deux pierres so­lides pour la construc­tion d’un meilleur ave­nir pour les fu­tures gé­né­ra­tions mé­tisses. »

DA­VID CHARTRAND CAROLYN BENNETT MI­NISTRE DES RE­LA­TIONS COURONNEAUTOCHTONES MI­NIS­TER OF CROWNINDIGENOUS RE­LA­TIONS

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.