Drogues : la pri­son pour un ré­ci­di­viste de Lys­ter

La Nouvelle Union - L'Avenir de l'Érable - - Actualités - CLAUDE THI­BO­DEAU claude.thi­bo­deau@tc.tc

VIC­TO­RIA­VILLE. Un in­di­vi­du de Lys­ter, Ma­nuel Lé­vesque, un ré­ci­di­viste en ma­tière de stu­pé­fiants, a été condam­né, ven­dre­di après-mi­di, à une peine de 18 mois d’em­pri­son­ne­ment, une sug­ges­tion com­mune des pro­cu­reurs en­té­ri­née par le juge Jacques Tru­del de la Cour du Qué­bec.

L’af­faire re­monte à sep­tembre 2013. «Un sur­vol aé­rien dans le cadre du pro­jet Ci­saille avait per­mis aux po­li­ciers d’aper­ce­voir des plants de ma­ri­jua­na dans des pots sur le bal­con de l’ac­cu­sé. Par la suite, les po­li­ciers ont ob­te­nu un man­dat de per­qui­si­tion», a in­di­qué l’avo­cat de Ma­nuel Lé­vesque, Me Guy Boisvert. Lors de la per­qui­si­tion, les po­li­ciers ont sai­si plus d’une ving­taine de plants de can­na­bis, 75 bou­tures, 500 g de ré­si­dus, et plus de 340 com­pri­més de mé­tham­phé­ta­mines. De l’équi­pe­ment ser­vant à la pro­duc­tion avait éga­le­ment été dé­cou­vert sur les lieux.

Ma­nuel Lé­vesque, une se­maine après son ar­res­ta­tion, a re­con­nu sa culpa­bi­li­té à des ac­cu­sa­tions de pro­duc­tion et de pos­ses­sion de stu­pé­fiants en vue de tra­fic. Le même in­di­vi­du avait aus­si été ar­rê­té en juillet 2010 pour une his­toire si­mi­laire pour la­quelle il avait éco­pé, en no­vembre 2011, d’une peine de 7 mois d’em­pri­son­ne­ment à pur­ger dans la col­lec­ti­vi­té.

«UNE GROSSE SEN­TENCE»

In­vi­té par le juge Tru­del à s’ex­pri­mer avant l’im­po­si­tion de la peine, Ma­nuel Lé­vesque a fait sa­voir que ce­la re­pré­sen­tait pour lui, «un coup dur». «Je trouve que c’est quand même une grosse sen­tence», a-t-il dit.

Le ma­gis­trat lui a fait com­prendre que, sans la ré­ci­dive, la peine se se­rait sans doute rap­pro­chée de la peine mi­ni­male de 12 mois d’em­pri­son­ne­ment pré­vue par la loi. «Le fait d’une ré­ci­dive peu de temps après la pre­mière of­fense, la quan­ti­té de stu­pé­fiants en cause et votre re­chute, votre man­que­ment aux condi­tions, jus­ti­fient les six mois de plus que la peine mi­ni­male», a fait va­loir le juge Tru­del, no­tant au pas­sage le rap­port pré­sen­ten­ciel fai­sant état d’un manque de prise de conscience chez l’in­di­vi­du. Le ma­gis­trat a te­nu à rap­pe­ler que la drogue de­meure cri­mi­nelle. «Et la drogue cause des dom­mages par­tout. J’es­père que cette fois, ce se­ra l’oc­ca­sion de vous re­prendre en main», a sou­li­gné le juge.

LES RE­PRÉ­SEN­TA­TIONS

Me Guy Boisvert, en par­lant de son client, a in­di­qué qu’il consti­tuait un ac­tif pour la so­cié­té, qu’il tra­vaillait sur une base ré­gu­lière, qu’il avait une conjointe ayant une mo­ra­li­té hors de tout re­proche. «Mon­sieur, main­te­nant, ne re­pré­sente pas un dan­ger pour la so­cié­té. La peine sug­gé­rée de 18 mois n’est pas ba­nale, mais n’est pas non plus très sé­vère en rai­son de la ré­ci­dive. Il s’agit d’une peine juste et ap­pro­priée dans les cir­cons­tances», a-t-il ob­ser­vé.

Le pro­cu­reur de la pour­suite, Me Éric Thé­riault, par­tage le même avis. «C’est une peine plus que rai­son­nable. Si le rap­port pré­sen­ten­ciel avait été plus fa­vo­rable à l’ac­cu­sé, on se se­rait ap­pro­ché de la peine mi­ni­male. On re­con­naît que Mon­sieur a fait des pas dans la bonne di­rec­tion. Nous sou­hai­tons qu’il ait com­pris le mes­sage», a in­di­qué le re­pré­sen­tant du mi­nis­tère pu­blic.

Ain­si, le juge Tru­del a condam­né le ré­sident de Lys­ter à pur­ger 18 mois de dé­ten­tion. À sa sor­tie, il se­ra soumis à une pro­ba­tion de deux ans, dont un an avec sui­vi. En rai­son d’une ré­ci­dive, le Tri­bu­nal a or­don­né une in­ter­dic­tion à vie de pos­sé­der des armes. Par ailleurs, de la somme de 3955 $ sai­sie par la Sû­re­té du Qué­bec lors de la per­qui­si­tion, un mon­tant de 2000 $ se­ra re­mis à Ma­nuel Lé­vesque, le solde étant confis­qué au pro­fit du Pro­cu­reur gé­né­ral du Qué­bec.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.