L’aven­ture olym­pique : un rêve tar­dif

La Nouvelle Union - L'Avenir de l'Érable - - Annonces Classées - ALEX DROUIN alex.drouin@tc.tc

OLYM­PIQUES. Heu­reuse de sa pré­sence aux Jeux olym­piques de 2002, ja­mais la pa­ti­neuse ar­tis­tique Ja­cinthe La­ri­vière n’au­rait cru y par­ti­ci­per.

Na­tive de Mon­tréal, la jeune Ja­cinthe a don­né ses pre­miers coups de pa­tin à l’âge de 7 ans, à Vic­to­ria­ville, soit cinq ans après son ar­ri­vée dans les Bois-Francs. Deux ans plus tard, sa fa­mille a dé­mé­na­gé à Prin­ce­ville où elle y est de­meu­rée jus­qu’à l’âge de 13 ans. En­suite, elle s’est ins­tal­lée à Bou­cher­ville pour per­fec­tion­ner ses tech­niques et pour pous­ser un peu plus loin sa pas­sion.

À ses dé­buts, elle pa­ti­nait en so­lo et a dû at­tendre jus­qu’à l’âge de 12 ans avant d’at­ti­rer les pro­jec­teurs sur elle. Cette an­née-là, elle avait ter­mi­né deuxième au Cham­pion­nat qué­bé­cois. Alors que d’autres pa­ti­neuses au­raient pu com­men­cer à rê­ver aux Jeux olym­piques, Ja­cinthe, elle, avait dé­jà les deux pieds sur terre. «Je n’y pen­sais pas, car je voyais seule­ment à court terme et je sou­hai­tais sim­ple­ment m’amé­lio­rer lors de la pro­chaine com­pé­ti­tion», se sou­vient-elle.

Mal­gré une deuxième place, quelque chose lui man­quait. C’était l’adré­na­line que pou­vait lui pro­cu­rer la haute vol­tige. Après tout, lors­qu’elle était plus jeune, elle ai­mait bien lorsque son père la lan­çait le plus haut pos­sible. «Ça a été un dé­clic », se sou­vien­telle, quelques ins­tants après sa pre­mière ex­pé­rience de pa­ti­nage en double.

Avant de pa­ti­ner avec Éric Ther­rien, qui al­lait être son par­te­naire pen­dant près de huit mois, elle a fait la connais­sance de ce­lui qui al­lait être son par­te­naire aux Jeux olym­piques de 2002, Len­ny Faus­ti­no. Ce­lui- ci se cher­chait une par­te­naire, mais étant in­ca­pable de réa­li­ser un double axel, les ser­vices de la Mon­tréa­laise n’ont pas été re­te­nus.

Avec Éric Ther­rien, la chi­mie ne s’est ja­mais ins­tal­lée. Il était son ai­né de dix ans. Ils ont néan­moins ter­mi­né huitièmes au Cham­pion­nat ju­nior en 1996.

LEN­NY SE CHERCHE UNE PAR­TE­NAIRE

C’est au prin­temps 1996 que la route de Len­ny et Ja­cinthe s’est croi­sée à nou­veau. Ja­cinthe a pas­sé deux jours à s’en­traî­ner avec lui à Bar­rie en On­ta­rio, puis­qu’il était tou­jours à la re­cherche d’une nou­velle par­te­naire.

Du­rant ces deux jours, la chi­mie était au ren­dez-vous et Len­ny lui a de­man­dé de for­mer un duo, mais éga­le­ment de ve­nir s’ins­tal­ler en On­ta­rio.

«Mon père n’était pas cer­tain d’ac­cep­ter, car ça re­pré­sen­tait un bon mon­tant d’ar­gent», a dit celle qui a long­temps ven­du du cho­co­lat de porte-à-porte pour payer ses sai­sons de pa­ti­nage ar­tis­tique.

Fi­na­le­ment, quelques se­maines avant son 16e an­ni­ver­saire, elle a mis le cap sur l’On­ta­rio pour for­mer un duo avec Len­ny Faus­ti­no.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.