Ja­cinthe La­ri­vière se re­mé­more ses Jeux olym­piques avec émo­tion

Il y a 15 ans, elle s’exé­cu­tait à Salt Lake City

La Nouvelle Union - L'Avenir de l'Érable - - Annonces Classées - ALEX DROUIN alex.drouin@tc.tc

OLYM­PIQUES. En 2002 à Salt Lake City, la pa­ti­neuse ar­tis­tique Ja­cinthe La­ri­vière a par­ti­ci­pé aux Jeux olym­piques. Une ex­pé­rience dont elle parle en­core avec émo­tion, 15 ans plus tard.

Ins­tal­lée en On­ta­rio de­puis l’âge de 15 ans, celle qui est née à Mon­tréal, mais qui a pas­sé quelques an­nées de sa jeu­nesse à Vic­to­ria­ville et à Prin­ce­ville a bien vou­lu faire un saut dans le temps avec le www.la­nou­velle.net.

«Je me sens vieille», dit-elle en riant lors­qu’on lui a rap­pe­lé que ce­la fe­ra bien­tôt 15 ans qu’elle a vé­cu l’aven­ture olym­pique. «Il y a une grande fier­té d’y avoir par­ti­ci­pé, mais je ne suis pas du genre à me van­ter», a fait part la femme de 35 ans.

Par­mi les mo­ments forts des Jeux, il y avait bien sûr la cé­ré­mo­nie d’ou­ver­ture. «Je me sen­tais comme la reine d’An­gle­terre», a-t-elle ima­gé pour dé­mon­trer toute la fré­né­sie des ap­plau­dis­se­ments au Rice-Eccles Sta­dium. Ils étaient 2399 ath­lètes cha­leu­reu­se­ment ac­cla­més cette an­née-là.

Le pa­ti­nage ar­tis­tique était l’une des pre­mières dis­ci­plines au pro­gramme des Jeux et le duo Ja­cinthe La­ri­vière et Len­ny Faus­ti­no a ter­mi­né en 13e po­si­tion au pro­gramme court. Les deux pa­ti­neurs ont chuté dès les pre­miers mo­ments de leur pres­ta­tion. «On avait com­mis une er­reur», dit-elle amè­re­ment.

En­suite, lors­qu’elle a sau­té sur la glace pour le pro­gramme long, elle se sou­vient avoir fixé les an­neaux olym­piques sur la glace quelques se­condes avant de com­men­cer. «Je me suis dit wow! Je suis aux Jeux olym­piques! Je dois m’amu­ser et vivre le mo­ment pré­sent.»

Se­lon elle, au pro­gramme court, le duo s’était mis trop de pres­sion sur les épaules et il n’était pas ques­tion de ré­pé­ter la même er­reur. Ils ont fi­na­le­ment ter­mi­né dixièmes. «On sa­vait qu’on avait le po­ten­tiel pour ter­mi­ner par­mi les 10 pre­miers», a-t-elle ra­con­té.

Peu de temps après leur per­for­mance, une contro­verse a fait le tour du monde puis­qu’une juge fran­çaise avait été in­fluen­cée pour fa­vo­ri­ser le couple russe Ele­na Be­rezh­naya et An­ton Si­kha­ru­lidze au dé­tri­ment du duo ca­na­dien Ja­mie Sa­lé et Da­vid Pelletier. La Fédération de pa­ti­nage ar­tis­tique a fi­na­le­ment dé­ci­dé d’at­tri­buer deux médailles d’or.

«Lorsque les gens me de­mandent à quels Jeux olym­piques j’ai par­ti­ci­pé, je rap­pelle par­fois cette contro­verse en di­sant qu’on était l’autre couple ca­na­dien qui a ter­mi­né der­rière Sa­lé-Pelletier», sou­ligne-t-elle avec hu­mour.

FAUS­TI­NO MET FIN AU DUO

En 2003, Ja­cinthe La­ri­vière et Len­ny Faus­ti­no sont mon­tés sur la plus haute marche du po­dium aux Cham­pion­nats ca­na­diens. Peu de temps après, Faus­ti­no a dé­ci­dé de mettre un terme à leur as­so­cia­tion.

«Il trou­vait qu’on avait at­teint notre plein po­ten­tiel», a ra­con­té La­ri­vière.

Certes, elle était dé­çue que son par­te­naire des sept der­nières an­nées ait dé­ci­dé de mettre un terme à leur par­te­na­riat, mais elle confie qu’elle son­geait dé­jà à ac­cro­cher ses pa­tins.

Du­rant l’en­tre­vue té­lé­pho­nique, elle a men­tion­né qu’elle au­rait bien ai­mé par­ti­ci­per aux Jeux olym­piques de 2006, à Turin. «Je ne vou­lais pas re­com­men­cer avec un autre par­te­naire», a-t-elle fait part. Plus de 10 ans après cette sé­pa­ra­tion, elle as­sure de ne ja­mais avoir été en mau­vais termes avec Len­ny et est tou­jours en contact avec ce der­nier.

LE GLAS A SON­NÉ

En avril 2003, Ja­cinthe a dé­ci­dé de se re­ti­rer de la com­pé­ti­tion, mais ne s’est pas te­nu loin du pa­ti­nage ar­tis­tique puis­qu’elle a été en­traî­neure pen­dant quelques an­nées.

En On­ta­rio, où elle vit avec son conjoint, elle est re­tour­née sur les bancs d’école et a ob­te­nu un bac­ca­lau­réat en com­mu­ni­ca­tion. Ce­pen­dant, elle s’est fi­na­le­ment di­ri­gée vers l’en­sei­gne­ment. De­puis 2011, elle est pro­fes­seure de fran­çais, langue se­conde. Elle est éga­le­ment mère de deux en­fants, Jaxon (4 ans) et Jade (2 ans).

(Pho­to gra­cieu­se­té)

À l’oc­ca­sion, Ja­cinthe La­ri­vière re­met en­core ses pa­tins, mais cette fois, pour s’amu­ser avec ses en­fants.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.