Dé­mo­li­tion de Cer­cueils Vic­to­ria­ville? La date bu­toir re­cule en­core

La Nouvelle Union - - Actualités - >Hé­lène Ruel

In­té­res­sé à ac­qué­rir l’em­pla­ce­ment de Cer­cueils Vic­to­ria­ville, rue de l’Aque­duc, le Groupe Ber­le­tin vient de re­pous­ser de nou­veau la date d’ex­pi­ra­tion de son offre d’achat.

Les gens de Four­ni­tures fu­né­raires Vic­to­ria­ville, Claude Du­mont et son fils Alain, sont un peu dé­çus de l’is­sue des der­nières dis­cus­sions.

«On pen­sait que ce­la se ré­gle­rait en fin de se­maine » , a in­di­qué Alain Du­mont, pré­sident de Cer­cueils Vic Royal.

Ce n’est pas que les Du­mont soient si pres­sés de dé­mo­lir l’usine de Cer­cueils Vic­to­ria­ville, mais ils ai­me­raient bien sa­voir sur quel pied dan­ser. «On ai­me­rait bien sa­voir où on s’en va!»

Pour des rai­sons qu’on ne nous ré­vèle pas, le Groupe Ber­le­tin a de­man­dé un nou­veau dé­lai de deux se­maines pour dé­ci­der si, oui ou non, il concré­ti­se­ra cette op­tion d’achat contrac­tée en mai der­nier.

Le Groupe avait ma­ni­fes­té son in­té­rêt pour le vaste ter­rain de 350 000 pieds car­rés qu’oc­cupe Cer­cueils Vic­to­ria­ville de­puis une cin­quan­taine d’an­nées.

Il y pré­voyait la construc­tion d’un su­per­mar­ché d’alimentation flan­qué d’un en­semble de bou­tiques et de ma­ga­sins.

À plu­sieurs re­pri s e s , l ’ é ven­tuel a cquére u r a re­pous­sé le mo­ment d’ho­no­rer – ou non – sa pro­messe d’achat. On s’at­ten­dait à ce qu’une dé­ci­sion vienne le 15 fé­vrier. L’en­tre­prise vient de de­man­der un nou­veau dé­lai de deux se­maines à la fa­mille Du­mont.

«Il y a eu beau­coup de dis­cus­sions au cours des der­niers jours et on s’at­ten­dait à un dé­noue­ment. Rien n’est blo­qué de notre cô­té, pas plus qu’à la Ville», spé­ci­fie en­core Alain Du­mont.

On ne sau­ra que dans deux se­maines si le Groupe Ber­le­tin veut tou­jours ache­ter l’em­pla­ce­ment de

Cer­cueils Vic­to­ria­ville.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.