10 des 37 ré­si­dences d’ici ar­borent leur cer­ti­fi­ca­tion

La Nouvelle Union - - Agroalimentaire - >Hé­lène Ruel ruelh@trans­con­ti­nen­tal.ca

Ce se­rait ici, dans la ré­gion MauricieCentre-du-Qué­bec, que le pro­ces­sus de cer­ti­fi­ca­tion des ré­si­dences pour per­sonnes âgées se­rait le plus avan­cé au Qué­bec, se­lon Be­noît Ville­mure, conseiller en pro­grammes à l’Agence ré­gio­nale de la san­té et des ser­vices so­ciaux.

Ac­tuel­le­ment, 78 des 240 mai­sons des deux ré­gions des­ser­vies par l’Agence peuvent dé­jà af­fi­cher ce nou­veau sceau.

Le pro­ces­sus est en marche pour toutes les autres. M. Ville­mure es­time que d’ici juillet, toutes les ré­si­dences pour per­sonnes âgées pour­ront l’ar­bo­rer.

Elles avaient jus­qu’au 14 fé­vrier pour pré­sen­ter leur dos­sier à l’Agence ré­gio­nale et au­cune n’a failli à cette échéance.

Dans les MRC d’Ar­tha­bas­ka et de l’Érable, toutes les ré­si­dences avaient fait leur de­mande avant le dé­lai im­par­ti.

Dans Ar­tha­bas­ka, cinq ré­si­dences des 19 ré­si­dences sont certifiées : Ni­co­rel de Da­ve­luy­ville, les Jar­dins du Parc li­néaire, la Villa St-Georges, la Ré­si­dence Notre-Dame et la Ré­si­dence des Bois-Francs, toutes à Vic­to­ria­ville.

Dans l’Érable, le site In­ter­net de l’Agence a aus­si ins­crit cinq des 18 éta­blis­se­ments à sa liste des ré­si­dences certifiées : Ré­si­dence du Lac à Saint-Fer­di­nand, Villa Pa­ra­dis, Ré­si­dence St-Jean, Le Temps de Vivre et l’Arc-en-ciel, toutes de Ples­sis­ville.

C’est l’Agence qui cer­ti­fie les ré­si­dences, mais c’est le Con­seil qué­bé­cois d’agré­ment qui pro­cède aux vi­sites et à l’ana­lyse des dos­siers des ex­ploi­tants.

La cer­ti­fi­ca­tion est ac­cor­dée pour deux ans, la ré­si­dence de­vant dé­mon­trer qu’elle ré­pond tou­jours aux cri­tères éta­blis par le mi­nis­tère. Plu­sieurs cri­tères sont consi­dé­rés, tou­chant les pro­cé­dures d’ac­cueil des ré­si­dants, la sé­cu­ri­té des ins­tal­la­tions phy­siques, l’obli­ga­tion de s’ins­crire à trois for­ma­tions, etc.

Outre le pro­ces­sus de cer­ti­fi­ca­tion, une pre­mière dans l’his­toire du Qué­bec pour les mai­sons pri­vées, l’Agence ef­fec­tue aus­si des tour­nées al­lant, par exemple, à la ren­contre des mu­ni­ci­pa­li­tés, des ser­vices de sé­cu­ri­té in­cen­die. Une ren­contre est d’ailleurs pré­vue avec les pom­piers de Vic­to­ria­ville et de Drum­mond­ville au cours des pro­chains jours, note M. Ville­mure.

Le pro­ces­sus de cer­ti­fi­ca­tion a va­leur de per­mis d’ex­ploi­ta­tion, pré­cise en­core le conseiller de l’Agence. Une mai­son qui ne peut ou ne veut pas se confor­mer au pro­gramme d’«agré­ment» ne pour­ra tout sim­ple­ment plus hé­ber­ger de per­sonnes âgées. Plus en­core, l’Agence dis­pose d’un pou­voir d’ins­pec­tion.

Sur le site In­ter­net de l’Agence ré­gio­nale, on trou­ve­ra la liste des ré­si­dences certifiées en Mau­ri­cie et au Centre-du-Qué­bec. Sur le site du mi­nis­tère, on trouve toute la liste des ré­si­dences pri­vées du Qué­bec. Il faut cli­quer sur cha­cune des mai­sons pour vé­ri­fier si elle ar­bore ou non la cer­ti­fi­ca­tion.

Dix ré­si­dences des Bois-Francs et de l’Érable ar­borent dé­jà leur cer­ti­fi­ca­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.