Fon­da­tion de l’Er­mi­tage : la cause d’abord

Le cocktail rap­porte des pro­fits re­cords

La Nouvelle Union - - Agroalimentaire - >Hé­lène Ruel ruelh@trans­con­ti­nen­tal.ca

L’an­nuel cocktail-bé­né­fice de la Fon­da­tion de l’Er­mi­tage lui a rap­por­té la ron­de­lette somme re­cord de 54 500 $ avec la vente de 475 billets. «Ce qui dé­montre que les gens croient à la cause», a dé­cla­ré le nou­veau pré­sident, Noël Ju­neau.

En en­tre­vue dans les cou­lisses du cocktail, il a ad­mis qu’à la Fon­da­tion, on avait craint que l’ac­tuel contexte éco­no­mique mine les dons.

«C’est dans ce genre de dé­penses qu’on coupe ha­bi­tuel­le­ment en pre­mier», a fait re­mar­quer le cour­tier en as­su­rances.

M. Ju­neau s’est ré­joui que la cause des aî­nés ait pris le pas d’autres consi­dé­ra­tions.

On ne sait pas en­core com­bien la Fon­da­tion a amas­sé jus­qu’à main­te­nant. Noël Ju­neau an­nonce tou­te­fois que l’ob­jec­tif de 250 000 $ se­ra dé­pas­sé.

Au terme de l’an­née fi­nan­cière - 31 mars - la Fon­da­tion dé­voi­le­ra le mon­tant et les grands pro­jets qu’elle en­tend sou­te­nir au cours des pro­chaines an­nées.

L’ar­gent amas­sé cette an­née ser­vi­ra à re­nou­ve­ler des équi­pe­ments mé­di­caux dans les ré­si­dences.

Cette cam­pagne an­nuelle, la 28e de la Fon­da­tion créée en 1981, était sous la pré­si­dence d’hon­neur de Pierre Bru­neau et de son épouse, Gi­nette St-Cyr. De sa tri­bune des nou­velles de TVA, M. Bru­neau s’est adres­sé aux convives par le tru­che­ment du grand écran.

Lors de son al­lo­cu­tion, M. Ju­neau a ren­du hom­mage à la mé­moire de l’ex-maire Pierre Roux (dé­cé­dé le 27 jan­vier der­nier). Il a éga­le­ment eu un coup de cha­peau pour son pré­dé­ces­seur, Denis Desrochers, qui a te­nu la barre de la Fon­da­tion pen­dant huit ans.

En­fin, comme elle a l’ha­bi­tude de le faire de­puis quelques an­nées, la Fon­da­tion a ren­du hom­mage à une grande bé­né­vole, Marie-Jeanne Cham­poux. La Vic­to­ria­villoise se dé­voue de­puis dix ans à cui­si­ner des plats spé­ciaux pour les ré­si­dants du Ro­seau. La plaque rap­pelle son mé­rite et son «ex­cep­tion­nelle contri­bu­tion». De cui­si­ner ain­si pour les ré­si­dants du Ro­seau, c’est, chaque fois, «une heure de bon­heur», a-t-elle confié.

Marie-Jeanne Cham­poux a re­çu de Noël Ju­neau le mé­rite bé­né­vole de l’an­née pour son

ex­cep­tion­nelle contri­bu­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.