Les scouts se réunissent à Vic­to­ria­ville

La Nouvelle Union - - Vie Communautaire Loisirs - >Pierre-Oli­vier Girard

De­ve­nu un ren­dez-vous tra­di­tion­nel au fil des ans, les scouts du dis­trict Centre-duQué­bec ont te­nu leur plus im­por­tant ras­sem­ble­ment de l’an­née, di­manche, sur le site du Col­lège Sa­cré-Coeur à Vic­to­ria­ville. Sou­li­gnant pour l’oc­ca­sion la fête de leur fon­da­teur Ba­den Powell, les 157 membres ve­nus de dif­fé­rentes mu­ni­ci­pa­li­tés ont par­ti­ci­pé à une jour­née rem­plie d’ac­ti­vi­tés, au­tant pour plaire aux pe­tits qu’aux plus grands.

Am­ple­ment sa­tis­fait de la ré­ponse des par­ti­ci­pants, alors qu’en­vi­ron 80% des membres étaient pré­sents, le com­mis­saire aux ac­ti­vi­tés spé­ciales, Syl­vain Gé­li­nas, ne pou­vait sou­hai­ter un meilleur scé­na­rio. « Cette jour­née était une oc­ca­sion spé­ciale pour tous les membres de se re­trou­ver et d’avoir du plai­sir. En plus de sou­li­gner à notre fa­çon le tra­vail que M. Powell a ac­com­pli, tous les membres ont pro­fi­té d’une belle jour­née hi­ver­nale pour s’amu­ser.»

Cons­cient que la po­pu­la­ri­té de son mou­ve­ment est en baisse im­por­tante, M. Gé­li­nas croit que les res­pon­sables de­vront mettre les bou­chées doubles pour at­ti­rer de nou­veaux vi­sages. «Lors­qu’on parle des scouts, les gens ont sou­vent des idées dé­jà pré­con­çues qui ne re­flètent au­cu­ne­ment la réa­li­té. Même si notre dis­trict se porte beau­coup mieux que d’autres, il faut ten­ter d’avoir le plus de vi­si­bi- li­té pos­sible en or­ga­ni­sant ce genre d’évè­ne­ment. En plus de la dé­mo­gra­phie de plus en plus faible, il y a beau­coup de com­pé­ti­tions entre les dif­fé­rents sports comme le ho­ckey et le soc­cer.»

Se­lon le com­mis­saire des ac­ti­vi­tés spé­ciales, le mou­ve­ment est une oc­ca­sion in­es­ti­mable d’ac­qué­rir de l’ex­pé­rience et de nou­velles connais­sances. «Les scouts per­mettent aux jeunes d’ap­prendre des no­tions qui ne peuvent être en­sei­gnées à l’école ou dans les sports. Si une per­sonne dé­sire s’amu­ser, ap­prendre à co­ha­bi­ter en groupe et vivre des pro­jets mé­mo­rables, notre re­grou­pe­ment ré­pond à tous ces cri­tères.»

Tout au long de la jour­née, plu­sieurs ate­liers se dé­rou­laient sur le site tel que des glis­sades pour les pe­tits, des jeux et même la construc­tion de chars ro­mains. «Après avoir conçu leur propre vé­hi­cule en équipe de cinq, les jeunes étaient in­vi­tés à prendre part à une course. Chaque an­née, les res­pon­sables es­saient d’or­ga­ni­ser des ac­ti­vi­tés dif­fé­rentes, tout en conser­vant les va­leurs que nous vé­hi­cu­lons.»

En­ga­gé dans ce mou­ve­ment de­puis une ving­taine d’an­nées, Syl­vain Gau­thier est heu­reux d’agir au­jourd’hui en tant qu’ins­truc­teur afin de trans­mettre sa pas­sion à la nou­velle re­lève. Il es­père seule­ment que les jeunes pas­se­ront par-des­sus les pré­ju­gés po­pu­laires pour que les scouts per­durent.

Les jeunes ont par­ti­ci­pé à une course de chars ro­mains.

Les ins­truc­teurs étaient très heu­reux du taux de par­ti­ci­pa­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.