L’érable de Lau­rier re­vi­vra

La Nouvelle Union - - Actualités -

TRA­VAUX. Après avoir mon­té la garde de­vant la ré­si­dence de Wil­frid Lau­rier pen­dant plus de 150 ans, le vieil érable du Mu­sée Lau­rier au­ra une se­conde vie grâce à l’en­tre­prise Bois de ville.

Rare ves­tige du pa­tri­moine na­tu­rel d’Ar­tha­bas­ka, cet érable à sucre trô­nant au centre de l’hé­mi­cycle du Mu­sée Lau­rier de Vic­to­ria­ville mon­trait dé­jà de­puis un cer­tain temps des signes d’af­fai­blis­se­ment. Mal­gré leurs ef­forts concer­tés, le Mu­sée Lau­rier et la Ville de Vic­to­ria­ville ont dû prendre la dif­fi­cile dé­ci­sion de pro­cé­der à l’abat­tage de l’arbre la se­maine der­nière. L’abat­tage de l’arbre a sou­le­vé les pas­sions et l’in­té­rêt du pu­blic sur les ré­seaux so­ciaux. Ma­ni­fes­tant la vo­lon­té de re­don­ner un se­cond souffle à ce fier gar­dien d’Ar­tha­bas­ka, Pierre‐Hugues Plante de l’en­tre­prise Bois de ville s’est ain­si pro­po­sé afin de ré­cu­pé­rer les par­ties saines de l’arbre à la suite de son abat­tage.

Bois de Ville est une en­tre­prise spé­cia­li­sée en ar­bo­ri­cul­ture née, en 2012, de la vo­lon­té de re­va­lo­ri­ser les arbres abat­tus en ville. Les arbres ain­si ré­cu­pé­rés sont trans­for­més en meubles ou ob­jets dé­co­ra­tifs au de­si­gn et à l’his­toire unique. Bien que l’ave­nir pré­cis de l’érable du Mu­sée Lau­rier n’est pas en­core éta­bli, son ave­nir est quant à lui dé­sor­mais as­su­ré. Tant le di­rec­teur‐ conser­va­teur du mu­sée Ri­chard Ped­neault que l’en­tre­prise Bois de Ville dé­si­rent que l’«érable à Lau­rier» puisse re­ve­nir s’ins­tal­ler sous une nou­velle forme dans le sec­teur du Vieil‐Ar­tha­bas­ka afin de conti­nuer de meubler la vie des gé­né­ra­tions fu­tures.

(Pho­to gra­cieu­se­té)

L’arbre a été abat­tu jeu­di der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.