Bel hon­neur pour Au­drey Anc­til

La Nouvelle Union - - Actualités - CLAUDE THI­BO­DEAU claude.thi­bo­deau@tc.tc

EN­GA­GE­MENT. Une jeune femme de Vic­to­ria­ville, Au­drey Anc­til, étu­diante au Cé­gep, a vu son en­ga­ge­ment sou­li­gné ré­cem­ment à Qué­bec alors qu’elle re­ce­vait un Prix Hom­mage bé­né­vo­lat-Qué­bec dans la ca­té­go­rie «Jeune bé­né­vole-Prix Claude-Masson», un hon­neur qui sou­ligne l’en­ga­ge­ment de per­sonnes âgées de 14 à 35 ans par­ti­cu­liè­re­ment ac­tives dans leur col­lec­ti­vi­té.

En lui dé­cer­nant le prix, on a pris soin de pré­ci­ser qu’Au­drey Anc­til a elle-même pris l’ini­tia­tive de contac­ter le Co­mi­té d’ac­cueil in­ter­na­tio­nal des Bois-Francs (CAIBF) pour s’en­ga­ger dans le pro­jet d’aide aux de­voirs au Centre Em­maüs de Vic­to­ria­ville, ce qu’elle fait de­puis le mois de sep­tembre.

Au­drey Anc­til, a-t-on sou­li­gné, s’est ra­pi­de­ment dé­mar­quée par sa ca­pa­ci­té à en­trer en re­la­tion avec les jeunes qui bé­né­fi­cient du ser­vice. Sa fa­çon d’in­ter­agir a fa­ci­li­té l’in­té­gra­tion de ceux qui avaient des dif­fi­cul­tés à s’af­fir­mer et à trou­ver leur place au sein du groupe.

Jointe au té­lé­phone par le www.la­nou­velle. net, la jeune femme a ex­pri­mé sa joie, même si, a-t-elle confié, elle ne re­cherche pas la re­con­nais­sance par son ac­tion. «Re­ce­voir un tel prix est très gra­ti­fiant, a-t-elle sou­li­gné. Mais je m’im­plique, non pas pour re­ce­voir un prix, mais bien pour don­ner, pour faire une pe­tite dif­fé­rence dans la vie des gens.»

Lors d’une ren­contre avec elle, en dé­cembre, Au­drey Anc­til in­sis­tait sur l’im­por­tance de l’édu­ca­tion. «C’est ce qui est le plus im­por­tant. C’est ce qui per­met de s’en sor­tir dans la vie», di­sai­telle alors.

Lors de la re­mise des prix au res­tau­rant Le Par­le­men­taire à l’Hô­tel du Par­le­ment à Qué­bec, on n’a pas man­qué de sou­li­gner, par ailleurs, le dy­na­misme d’Au­drey Anc­til qui a per­mis de re­cru­ter des bé­né­voles. «J’en ai par­lé à des amies et cer­taines ont dé­ci­dé de par­ti­ci­per à l’aide aux de­voirs», a-t-elle in­di­qué. Sans comp­ter ses dé­marches pour trou­ver des bé­né­voles pour un camp «sou­rires d’en­fants».

Les au­to­ri­tés ont sou­li­gné que la jeune Vic­to­ria­villoise com­bi­nait avec brio ses nom­breuses ac­tions bé­né­voles et sa réus­site sco­laire. «La constance de ses en­ga­ge­ments et ses ap­ti­tudes, a-t-on sou­li­gné, font de cette bé­né­vole une ci­toyenne res­pon­sable.»

Au­drey Anc­til ter­mine sa pre­mière an­née au cé­gep de Vic­to­ria­ville où elle étu­die en sciences hu­maines. In­ter­ro­gée sur son plan de car­rière, elle en­vi­sage peut-être les re­la­tions in­ter­na­tio­nales, le droit in­ter­na­tio­nal, ou en­core la re­la­tion d’aide. Bref, un do­maine où elle tis­se­ra des liens avec les gens. En at­ten­dant, la jeune femme pour­sui­vra l’an pro­chain son en­ga­ge­ment dans l’aide aux de­voirs avec le Co­mi­té d’ac­cueil in­ter­na­tio­nal des Bois-Francs.

DE NOM­BREUX LAU­RÉATS

Au to­tal, 40 per­sonnes ont re­çu un Prix Hom­mage bé­né­vo­lat- Qué­bec dans trois ca­té­go­ries.

Ces prix ré­com­pensent les ef­forts dé­ployés par des ci­toyennes et des ci­toyens en­ga­gés dans leur com­mu­nau­té, de même que l’ac­tion d’or­ga­nismes en vue de pro­mou­voir et de fa­vo­ri­ser l’es­sor de l’en­ga­ge­ment bé­né­vole.

Le mi­nistre de l’Em­ploi et de la So­li­da­ri­té so­ciale, Fran­çois Blais, a fait va­loir que «l’ac­tion bé­né­vole consti­tue un acte em­preint d’hu­ma­ni­té».

Les lau­réats, a-t-il no­té, «mé­ritent toute notre re­con­nais­sance. Ils in­carnent par­fai­te­ment cette so­li­da­ri­té qui ca­rac­té­rise la so­cié­té qué­bé­coise».

Le mi­nistre Blais a qua­li­fié les lau­réats de «mo­dèles pour qui veut amé­lio­rer le sort de ses conci­toyens. Leur al­truisme nous ins­pire».

(Pho­to gra­cieu­se­té – Louise Le­blanc)

La lau­réate du Centre-du-Qué­bec, Au­drey Anc­til de Vic­to­ria­ville, a re­çu le prix Hom­mage bé­né­vo­lat-Qué­bec de la part du mi­nistre de l’Em­ploi et de la So­li­da­ri­té so­ciale, Fran­çois Blais, en pré­sence de Bru­no et Phi­lippe Masson, les fils de feu Claude Masson.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.