Les «Anges de la ré­gion» s’af­fairent pour Jo­lyanne et Jes­sy

La Nouvelle Union - - Actualités -

PHI­LAN­THRO­PIE. C’est un coup de coeur d’«Anges de la ré­gion» que s’est at­ti­rée J ol yanne Ouel­lette, cette j eune Vic­to­ria­villoise ayant fait ap­pel, par vi­déo, à l’équipe de l’émis­sion Le Ban­quier, dé­si­reuse de ga­gner as­sez d’ar­gent pour conser­ver la mai­son de sa mère dé­cé­dée en fé­vrier der­nier.

En confé­rence de presse, lun­di ma­tin, John­ny Iz­zi et Éric Le­febvre ont dé­voi­lé leurs plans pour ve­nir en aide à Jo­lyanne, à son frère Jes­sy et, in­di­rec­te­ment, à Léandre Ouel­lette, leur grand-père qui s’oc­cupent d’eux.

Plu­sieurs membres de la com­mu­nau­té d’af­faires ont im­mé­dia­te­ment ré­agi au mes­sage qu’avait lan­cé M. Iz­zi sur son compte Fa­ce­book après avoir vu la vi­déo de la jeune femme en mars der­nier. «Je ne pou­vais croire que dans notre ré­gion, ty­pique pour sa bon­té et sa gé­né­ro­si­té, on ne trouve pas moyen de faire quelque chose.»

Avec l’homme d’af­faires Éric Le­febvre, un co­mi­té a été for­mé pour créer la cam­pagne «Les Anges de la ré­gion».

UNE COR­VÉE DE RÉ­NO­VA­TION

De nom­breuses en­tre­prises par­ti­ci­pe­ront de leurs ser­vices et de leurs pro­duits à un chan­tier de ré­no­va­tion de la mai­son de la pe­tite fa­mille au 29, rue Jean­nette les 18 et 19 juin.

Ce­la parce que, a ex­pli­qué, M. Iz­zi, on veut don­ner belle ap­pa­rence à la mai­son où la jeune femme de 19 ans veut ex­ploi­ter une gar­de­rie pri­vée, ayant dé­jà com­men­cé à ac­cueillir des en­fants.

Pour ce chan­tier, une cin­quan­taine de bé­né­voles se­ront re­quis se re­layant de quatre en quatre heures. Par le compte Fa­ce­book que les Anges de la ré­gion s’ap­prêtent à ou­vrir, les per­sonnes prêtes à don­ner coup de main ou de pin­ceau peuvent ache­mi­ner leurs co­or­don­nées.

RADIODONS

Pen­dant la cor­vée se tien­dra un Radiodons afin d’amas­ser les fonds pour li­bé­rer les Ouel­lette de l’hy­po­thèque de la mai­son, au­tour de 80 000 $. On pour­ra faire son don par té­lé­phone (1 844624-7664), en se ren­dant au siège so­cial de Gau­dreau En­vi­ron­ne­ment ou en­core sur place pen­dant la cor­vée. Des re­çus de cha­ri­té pour des dons de plus de 20 $ se­ront dé­li­vrés.

Par un autre compte ( https:// www. go­fundme.com/jbw26tx8), Élaine Ba­ril a dé­jà com­men­cé à amas­ser de l’ar­gent pour Jo­lyanne, 4300 $ à ce jour. L’his­toire de Jo­lyanne a tou­ché jus­qu’à des gens d’On­ta­rio qui ont ver­sé une contri­bu­tion de 500 $, sou­ligne Mme Ba­ril.

John­ny Iz­zi a ra­con­té qu’à plu­sieurs re­prises, lui et Éric Le­febvre ont ren­con­tré la pe­tite fa­mille, pour en ve­nir à la conclu­sion qu’il va­lait la peine de les ai­der. «Elle a du chien et est bien or­ga­ni­sée. On a bien consta­té qu’elle n’al­lait pas se lais­ser al­ler», a dit M. Iz­zi par­lant de la jeune femme.

Outre la cor­vée et la cam­pagne de fi­nan­ce­ment, des éta­blis­se­ments offrent une an­née d’épi­ce­rie, des jouets édu­ca­tifs pour la gar­de­rie et même une es­ca­pade d’une fin de se­maine pour la fa­mille pen­dant les tra­vaux.

D’autres ac­ti­vi­tés de fi­nan­ce­ment s’or­ga­ni­se­ront comme l’ac­ti­vi­té Bar­man d’un soir à L’Éva­sion avec le dé­pu­té Alain Rayes pour pré­pa­rer les bois­sons. On ne connaît pas en­core la date de cette soi­rée.

M. Iz­zi a spé­ci­fié que 100% de ce qui était amas­sé se­rait re­mis à la fa­mille. Il es­père amas­ser un peu plus que le mon­tant de l’hy­po­thèque. Les fonds sup­plé­men­taires se­raient ad­mi­nis­trés par le grand-père et as­sor­tis de conseils fi­nan­ciers.

«JE FLOTTE»

Jo­lyanne et son frère n’étaient pas pré­sents à la confé­rence de presse. Leur grand-père y était, lui qui de­puis une ving­taine d’an­nées conduit un ca­mion pour Gau­dreau En­vi­ron­ne­ment.

«Je flotte, a-t-il dit. C’est au-de­là de tout ce qu’on peut ima­gi­ner», ad­met­tant qu’il ne pou­vait faire autrement que d’éprou­ver un cer­tain sou­la­ge­ment par toute l’aide que la fa­mille re­çoit. Sans ce­la, il ad­met qu’il lui au­rait fal­lu convaincre les en­fants de vendre la mai­son. «Je crois que c’est ma fille, d’en haut, qui nous di­rige», évo­quant la mé­moire de la ma­man de ses deux pe­tits-en­fants, Ju­lie, dé­cé­dée à 41 ans.

CLIN D’OEIL À UNE AUTRE JU­LIE

Fai­sant face à la ca­mé­ra de TVA, Éric Le­febvre s’est adres­sé di­rec­te­ment à Ju­lie Sny­der es­pé­rant que la can­di­da­ture de Jo­lyanne au Ban­quier soit re­te­nue.

«Ce qu’on fait ici pour elle ne de­vrait rien en­le­ver à son rêve d’al­ler au Ban­quier». La jeune vou­drait en ef­fet of­frir un voyage à Walt Dis­ney à son grand-père et à son frère.

Jo­lyanne au­rait pas­sé le cap d’une pre­mière en­tre­vue de sé­lec­tion. Ils se­raient 300 can­di­dats à avoir été re­te­nus par­mi 7000 ayant adres­sé une de­mande pour par­ti­ci­per à la pro­chaine sai­son de cette émis­sion qu’anime Ju­lie Sny­der.

(Pho­to TC Me­dia – Hé­lène Ruel)

John­ny Iz­zi et Éric Le­febvre ont créé la cam­pagne «Les Anges de la ré­gion», pour ai­der la fa­mille de Jo­lyanne Ouel­lette.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.