Jor­dan Fré­chette veut faire naître Les Pro­me­nades Royal

La Nouvelle Union - - Actualités - HÉ­LÈNE RUEL he­lene.ruel@tc.tc

IM­MO­BI­LIER. Jor­dan Fré­chette, pro­prié­taire de­puis près de trois ans de Pis­cines Royal Tré­vi, veut conti­nuer de trans­for­mer l’aire com­mer­ciale qu’il oc­cupe à l’in­ter­sec­tion de la route 116 et de l’ave­nue Pie-X à Saint-Ch­ris­tophe-d’Ar­tha­bas­ka.

Par Fa­ce­book et par un im­mense pla­card ins­tal­lé sur l’an­cien en­tre­pôt joux­tant son éta­blis­se­ment, il a lan­cé et illus­tré son pro­jet de construc­tion d’un nou­veau com­plexe com­mer­cial, Les Pro­me­nades Royal.

Le jeune en­tre­pre­neur de 26 ans es­père pou­voir don­ner le pre­mier coup de pelle dans un an. Il pro­jette dé­mo­lir ce qui était l’en­tre­pôt de l’an­cienne quin­caille­rie Ro­na pour y construire, en lieu et place, un bâ­ti­ment où pour­raient se lo­ger des com­merces de ser­vices.

Il n’a plus be­soin de cet es­pace en­tre­pôt pour son com­merce, ayant op­ti­mi­sé ce­lui du ma­ga­sin en uti­li­sant le sous-sol. « Ce sont 13 700 pieds car­rés que je peux ain­si ré­cu­pé­rer pour amé­lio­rer ce coin », pré­cise-t-il.

Cha­cun des lo­ca­taires com­mer­ciaux au­rait sa porte et son en­seigne sur la 116. Jor­dan Fré­chette dit que l’em­pla­ce­ment offre une vi­si­bi­li­té sans pa­reille, la route 116 étant très pas­sante. « Je pro­fite de cette vi­si­bi­li­té et je veux en faire pro­fi­ter d’autres », dit-il. Il y a de la place pour du dé­ve­lop­pe­ment com­mer­cial à Saint-Ch­ris­tophe comme à War­wick, es­time-t-il.

Il ne sau­rait dire, à ce mo­ment, com­bien il lui fau­dra in­ves­tir pour réa­li­ser son pro­jet. Parce qu’il bâ­ti­ra se­lon les de­mandes et be­soins en es­paces de ses lo­ca­taires. « Ce se­ra un bâ­ti­ment, mais avec com­bien de murs ? Je ne peux ré­pondre à ce­la pour l’ins­tant. »

Il croit que des ex­ploi­tants de com­merces de proxi­mi­té ou de ser­vices pro­fes­sion­nels (den­tistes, coif­feuses, etc.) pour­raient vou­loir s’ins­tal­ler aux Pro­me­nades Royal. Le pro­mo­teur dit qu’il veut prendre le temps de choi­sir ses lo­ca­taires et qu’il pour­ra en­tre­prendre la construc­tion dès qu’il au­ra trou­vé pre­neurs pour au moins la moi­tié de son aire dis­po­nible.

Deux sta­tion­ne­ments se­ront amé­na­gés pour les clients du nou­veau com­plexe ; ils ac­cé­de­ront aux portes par un trot­toir lon­geant le nou­veau bâ­ti­ment. La pers­pec­tive des ar­chi­tectes Le­may, Cô­té pla­car­dée sur le mur de l’en­tre­pôt à dé­mo­lir té­moigne du nou­veau « look » que Jor­dan Fré­chette sou­haite don­ner à ce coin de Saint-Ch­ris­tophe-d’Ar­tha­bas­ka.

« Je suis un gars de dé­fis », dit l’en­tre­pre­neur ré­si­dant à Vic­to­ria­ville, ayant en tête d’autres idées pour des pro­jets. Il en mène un autre avec trois par­te­naires, dont Jean-Marc Be­noît, construi­sant Con­dos St-Fer­di­nand, un com­plexe de huit uni­tés d’ha­bi­ta­tion. La construc­tion a com­men­cé au prin­temps et doit se ter­mi­ner à la mi-oc­tobre.

(Pho­to gra­cieu­se­té)

Une pers­pec­tive du pro­jet de construc­tion comme si on la voyait de la route 116.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.