Jean-Mi­chel Pa­ré fait le saut chez les pro­fes­sion­nels

La Nouvelle Union - - Annonces Classées - MAT­THEW VA­CHON mat­thew.va­chon@tc.tc

GOLF. Fort de sa per­for­mance à la Coupe Ca­na­da Sa­ni Marc-Des­jar­dins, le gol­feur vic­to­ria­villois Jean-Mi­chel Pa­ré a dé­ci­dé de faire le saut chez les pro­fes­sion­nels.

« Il s’agit d’une étape sup­plé­men­taire vers mon ob­jec­tif qui est de jouer sur les grands cir­cuits de la PGA. Lorsque j’étais plus jeune, je jouais au ho­ckey et j’avais comme but de jouer dans la LNH. Lorsque je me suis ren­du compte que ce­la ne se­rait pas pos­sible, je me suis tour­né vers le golf. En en­chai­nant tran­quille­ment les suc­cès, je com­mence à croire que c’est pos­sible de per­cer dans le golf », a ré­vé­lé l’ath­lète de 24 ans.

Iden­ti­fiant la per­sé­vé­rance comme l’un des prin­ci­paux atouts pour faire un bout de che­min, Pa­ré a dé­mon­tré qu’il était prêt à faire les sa­cri­fices né­ces­saires pour per­for­mer. Vic­time d’une frac­ture au pied plus tôt dans l’an­née, il n’était pas to­ta­le­ment re­mis de cette bles­sure lors de la te­nue du tour­noi de la Coupe Ca­na­da. En dé­pit de la dou­leur, il avait ter­mi­né au pre­mier rang chez les ama­teurs et au 18e par­mi l’en­semble des par­ti­ci­pants. « Ce que j’ai fait à la Coupe Ca­na­da est un exemple à pe­tite échelle de la per­sé­vé­rance. C’est le genre de choses qu’il faut faire pour per­sé­vé­rer, car par­fois il se pro­duit de beaux ré­sul­tats à la suite de ça. Dans la PGA, il y a beau­coup d’ap­pe­lés, mais peu d’élus. L’im­por­tant, c’est d’y croire. »

Sou­hai­tant dé­sor­mais se consa­crer uni­que­ment à sa car­rière de gol­feur, Pa­ré de­vra faire fi de la pres­sion liée aux bourses. « Oui, c’est notre gagne-pain les bourses, mais en même temps, c’est se­con­daire. L’im­por­tant, c’est de se concen­trer sur notre jeu afin d’op­ti­mi­ser les ou­tils que l’on pos­sède sans pen­ser aux ré­sul­tats », a-t-il sou­li­gné.

DÉ­BUT PRO­FES­SION­NEL DÈS CET AU­TOMNE

Cette nou­velle aven­ture en com­pa­gnie des gol­feurs pro­fes­sion­nels s’est amor­cée avec un tour­noi au Club de golf de la Val­lée du Ri­che­lieu du cir­cuit Ca­na­da ProTour. Des tour­nois étaient aus­si pré­vus au Club de golf Le Por­tage et à Bro­mont. Une fois sa sai­son ter­mi­née au Qué­bec, il pren­dra la route de l’Amé­rique du Sud pour y jouer trois tour­nois sur le cir­cuit PGA Tour La­ti­noa­me­ri­ca. Il de­vra tout d’abord pas­ser par les rondes qua­li­fi­ca­tives et ter­mi­ner par­mi les dix meilleurs joueurs avant de prendre part aux compétitions of­fi­cielles. « J’en­tre­vois tout ça d’un bon oeil. Le golf, c’est vrai­ment un sport de mo­men­tum. Lorsque tu joues bien, il faut en pro­fi­ter. En ce mo­ment, j’ai bien joué à la Coupe Ca­na­da, donc je vais es­pé­rer pour­suivre sur cette lan­cée en fai­sant les bonnes choses. »

Une fois son aven­ture en Amé­rique du Sud ter­mi­née, Pa­ré pas­se­ra l’hi­ver en Flo­ride afin de s’en­traî­ner en vue de la pro­chaine sai­son. Il amor­ce­ra la pro­chaine cam­pagne en mai 2018 en tant que joueur du cir­cuit Ca­na­da ProTour.

(Pho­to TC Me­dia – Mat­thew Va­chon)

Jean-Mi­chel Pa­ré

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.