Jes­sy La­course sou­haite pour­suivre son as­cen­sion

La Nouvelle Union - - Sports - MAT­THEW VA­CHON mat­thew.va­chon@tc.tc

ATH­LÉ­TISME. À sa toute pre­mière course de cross-coun­try en car­rière dans les rangs uni­ver­si­taires, Jes­sy La­course a si­gné une ad­mi­rable deuxième place. Ce­la laisse en­tre­voir une pro­gres­sion et un ave­nir des plus in­té­res­sants pour la Vic­to­ria­villoise dans l’uni­vers de l’ath­lé­tisme.

De na­ture com­pé­ti­tive, la nou­velle étu­diante de l’Uni­ver­si­té La­val en en­sei­gne­ment du pri­maire es­père faire belle fi­gure lors des pro­chains Cham­pion­nats uni­ver­si­taires ca­na­diens. « Ce que j’es­père, c’est d’être déjà par­mi les meilleures. Par exemple, si je peux faire un top 12 aux Cham­pion­nats uni­ver­si­taires ca­na­diens à ma pre­mière an­née, j’en se­rais très heu­reuse », a sou­hai­té l’ath­lète de 20 ans.

En plus du cross-coun­try, elle pra­tique le steeple chase ( course d’obs­tacles de de­mi- f ond en ath­lé­tisme l ongue de 3000 mètres) en ath­lé­tisme. Au- de­là des rangs uni­ver­si­taires, La­course en­tre­tient de grands ob­jec­tifs. « Par­ve­nir à faire l’équipe na­tio­nale en ath­lé­tisme et en cross-coun­try est quelque chose que je vise. J’ai déjà réus­si à en faire une du­rant l’été en steeple chase, mais c’était une équipe na­tio­nale B, si l’on veut, aux Jeux de la Fran­co­pho­nie. Cette com­pé­ti­tion se dé­rou­lait en même temps que les Cham­pion­nats du monde », a-t-elle ra­con­té.

Et le rêve olym­pique ? Elle ne s’em­pêche pas de le ca­res­ser du bout des doigts. Étant en­core jeune et con­si­dé­rant que la moyenne d’âge des meilleures cou­reuses de sa dis­ci­pline va­rie entre 25 et 30 ans, elle a le temps de pro­gres­ser en­core. « Il est cer­tain que je vais ten­ter ma chance afin de par­ti­ci­per aux Jeux olym­piques de 2020. Si je passe, je se­rai en­core jeune à 23 ans. Ça dé­pen­dra de la fa­çon dont je pro­gresse d’ici là. »

DÉ­COU­VERTE PAR JACQUES HINCE

La pre­mière com­pé­ti­tion de La­course re­monte au temps où elle était en deuxième an­née du pri­maire. Il s’agis­sait alors d’un dé­fi san­té or­ga­ni­sé par le ré­pu­té en­traî­neur d’ath­lé­tisme Jacques Hince. « Ça a été mon pre­mier en­traî­neur, lui qui a dé­ve­lop­pé une bonne par­tie des cou­reurs de Vic­to­ria­ville au fil des an­nées. Lorsque je suis ar­ri­vée au se­con­daire, il a vu que j’avais ga­gné quelques courses, comme le Dé­fi san­té. Il est donc ve­nu me voir pour que je joigne l’équipe de cross-coun­try de l’École se­con­daire Le boi­sé. »

Bien qu’elle n’était pas la plus na­tu­relle, La­course pou­vait mi­ser sur un vou­loir à toute épreuve, ce qui lui a per­mis de pro­gres­ser consi­dé­ra­ble­ment. « Jacques di­sait à la blague que j’étais bien or­di­naire, mais que j’avais beau­coup de vou­loir. J’ai fi­na­le­ment su me dé­ve­lop­per as­sez ra­pi­de­ment », a sou­le­vé La­course.

Au cours de son par­cours, elle a su en­chaî­ner les réus­sites ici et là. Ap­pe­lée à po­ser un re­gard sur sa plus grande fier­té spor­tive jus­qu’à main­te­nant, la fu­ture en­sei­gnante n’a pas hé­si­té. « Ma plus grande réus­site re­monte à long­temps. En se­con­daire deux, j’avais ter­mi­né 64e au Cham­pion­nat pro­vin­cial de cross- coun­try puis l’an­née sui­vante j’avais ter­mi­né 13e. À par­tir de ce mo­ment, je vou­lais ab­so­lu­ment ga­gner cette course. Un an plus tard, je suis ar­ri­vée très bien pré­pa­rée et j’ai fi­na­le­ment réus­si à l’em­por­ter. Pen­dant une an­née com­plète, chaque fois que je m’en­traî­nais, c’était ce à quoi je pen­sais, donc ça a vrai­ment été ma plus grosse réus­site. »

Si le pas­sé est ga­rant du fu­tur, Jes­sy La­course, ar­mée de sa dé­ter­mi­na­tion, risque fort bien d’at­teindre ses ob­jec­tifs et, ul­té­rieu­re­ment, de faire sa place par­mi l’élite na­tio­nale.

(Pho­to Ath­lé­tisme Ca­na­da Claus An­der­son)

Jes­sy La­course a amor­cé sa car­rière uni­ver­si­taire sur les cha­peaux de roues et elle es­père main­te­nant pour­suivre sa pro­gres­sion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.