Alain Danault nom­mé ad­mi­nis­tra­teur de l’an­née

La Nouvelle Union - - Avis Publics - MATTHEW VA­CHON matthew.va­chon@tc.tc

GOLF. En étant nom­mé ad­mi­nis­tra­teur de l’an­née de l’As­so­cia­tion ré­gio­nale de golf des Can­tons-de-l’Est, Alain Danault a mis en lu­mière la san­té du Club de golf Vic­to­ria­ville et du Club de golf Lau­rier.

Par­mi les élé­ments qui ex­pliquent cette re­con­nais­sance, il y a l’or­ga­ni­sa­tion du Cham­pion­nat prin­ta­nier de­puis quatre ans, la pré­sence de 35 joueurs d’âge ju­nior ou en­core l’en­ga­ge­ment des membres au­près de l’as­so­cia­tion. « C’est tout sim­ple­ment une tape dans le dos et je suis ho­no­ré de re­ce­voir ce prix. […] Nous tra­vaillons fort pour le re­nou­vel­le­ment des membres en of­frant des for­faits pour les plus jeunes. Qu’on le veuille ou pas, comme tous les autres clubs de golf, nos membres sont vieillis­sants. Pour en as­su­rer la pé­ren­ni­té, il faut être ima­gi­na­tif en in­vi­tant no­tam­ment les jeunes à jouer », a ex­pli­qué l’ad­mi­nis­tra­teur vic­to­ria­villois.

La Coupe Ca­na­da Sa­ni Marc a lar­ge­ment contri­bué à la vi­si­bi­li­té du Club de golf Vic­to­ria­ville. « Je suis convain­cu que ça a été par­mi les cri­tères que l’on fa­vo­rise d’ame­ner des évé­ne­ments im­por­tants dans notre ré­gion. Quand on at­tire de telles com­pé­ti­tions, ça sé­duit et ça in­cite par­fois les jeunes à pra­ti­quer la dis­ci­pline. » Par le fait même, si l’at­ten­tion est sou­vent di­ri­gée vers le Club de golf Vic­to­ria­ville, ce­lui du Lau­rier fait éga­le­ment amende ho­no­rable. « Il est en grande crois­sance ac­tuel­le­ment. Par exemple, nous avons eu 40 nou­veaux membres l’an der­nier. Avec le Co­lo­nial qui a ces­sé ses ac­ti­vi­tés, ça a ame­né un lot im­por­tant de nou­veaux gol­feurs. On tra­vaille fort pour éle­ver notre sport là où il de­vrait être », a sou­li­gné M. Danault.

AT­TI­RER LES JEUNES

Et pour y ar­ri­ver, Alain Danault et son équipe ont dû user de créa­ti­vi­té, no­tam­ment en ce qui concerne le re­cru­te­ment de nou­veaux jeunes gol­feurs. « Nous avons créé la ligue des jeunes en­tre­pre­neurs et de car­rière. Il y a aus­si la créa­tion de la ligue de Cas­cades qui en­globe toute la jeune re­lève. Nous ten­tons de nous or­ga­ni­ser pour que, quand ils viennent jouer, ils se sentent chez eux en étant bien ac­cueillis », a fait va­loir le DG du Club de golf Vic­to­ria­ville. Jus­qu’à main­te­nant, la ré­ponse des gol­feurs semble re­la­ti­ve­ment bonne, même si le com­bat est de tous les ins­tants de­vant les nom­breuses autres op­tions qui s’offrent aux jeunes ath­lètes. « Fran­che­ment, nous sommes très contents, mais c’est cer­tain que nous en vou­drions tou­jours plus. Nous lut­tons avec d’autres sports comme le vé­lo, les ma­ra­thons et les Iron­man qui sont po­pu­laires au­près des jeunes. »

EX­PÉ­RIENCE AMÉ­LIO­RÉE SUR LES TER­RAINS

Au-de­là du mar­ke­ting pour at­ti­rer de nou­veaux gol­feurs, un tra­vail co­los­sal a été fait pour amé­lio­rer l’ex­pé­rience des joueurs une fois qu’ils foulent les al­lées. « Au­pa­ra­vant, tous les sous-bois étaient gar­nis de branches, mais main­te­nant, ils ont tous été net­toyés. Ce­la fait en sorte qu’un gol­feur peut re­trou­ver sa balle lors­qu’elle prend la di­rec­tion du sous-bois et ça ac­cé­lère éga­le­ment le jeu. Nous fa­vo­ri­sons aus­si les ligues pour amé­lio­rer l’ex­pé­rience des joueurs », a men­tion­né M. Danault. Ce titre d’ad­mi­nis­tra­teur de l’an­née, ça ne change peut-être pas le monde, mais ça dé­montre que des ac­tions in­té­res­santes et si­gni­fi­ca­tives sont dé­ployées pour gar­der bien vi­vant l’uni­vers du golf lo­cal et ré­gio­nal.

(Pho­to Gilles Pe­lo­quin)

Alain Danault a été nom­mé ad­mi­nis­tra­teur de l’an­née au sein de l’As­so­cia­tion ré­gio­nale de golf des Can­tons-de-l’Est.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.