Mont­pel­lier et l’en­vi­ron­ne­ment

La Petite-Nation - - ACTUALITES -

Par contre, dans un édi­to­rial dif­fu­sé sur le site de l’As­so­cia­tion des pro­prié­taires du lac Schryer, on peut lire que le maire Sté­phane Sé­guin et son con­seil n’ont pas adop­té les me­sures et les moyens qui au­raient per­mis une ap­pli­ca­tion co­hé­rente et stricte des rè­gle­ments sur l’en­vi­ron­ne­ment qui ont été adop­tés en 2008.

En ef­fet, dans son édi­to­rial, le pré­sident du lac Lemery, Pierre Ber­nier, in­dique que l’improvisation et le manque d’in­for­ma­tion ont été source d’in­com­pré­hen­sion et de frus­tra­tion et même d’un sen­ti­ment d’in­jus­tice chez plu­sieurs ri­ve­rains.

«La mu­ni­ci­pa­li­té doit ap­pli­quer le rè­gle­ment Q2.R8 sur les ins­tal­la­tions sep­tiques, a in­di­qué M. Ber­nier en en­tre­vue. L’an der­nier, les ins­pec­tions ont été réa­li­sées tout croche, c’est tout à re­faire.»

Il a éga­le­ment ajou­té que la mu­ni­ci­pa­li­té n’a pas en­ga­gé les res­sources fi­nan­cières et hu­maines né­ces­saires pour l’ap­pli­ca­tion de son rè­gle­ment sur la cya­no­bac­té­rie.

De son cô­té, M. Sé­guin, pré­cise que Rome ne s’est pas bâ­ti en un jour. « On re­con­naît l’im­por­tance de l’en­vi­ron­ne­ment, mais il faut nous lais­ser un peu de temps pour trou­ver les bonnes mé­thodes, a-t-il spé­ci­fié. On tra­vaille en­core ce dos­sier.»

Il a éga­le­ment pré­ci­sé que le but de la table en­vi­ron­ne­men­tale est de tra­vailler de fa­çon har­mo­nieuse.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.