De­bout pour l’in­éga­li­té so­ciale!

La Petite-Nation - - PETITES ANNONCES CLASSÉES - ELOISE VILLEMAIRE Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

ÉDU­CA­TION. C’est le 19 oc­tobre der­nier que les élèves de se­con­daire un à cinq au Pro­gramme d’édu­ca­tion in­ter­mé­diaire

(PEI) de l’école Louis­jo­seph-pa­pi­neau ont par­ti­ci­pé à l’ac­ti­vi­té or­ga­ni­sée par Éloise Villemaire, une élève de

4e se­con­daire.

Le but d’or­ga­ni­ser cet évè­ne­ment était de faire de l’en­ga­ge­ment com­mu­nau­taire à por­tée in­ter­na­tio­nale. L’ac­ti­vi­té or­ga­ni­sée a été le «De­bout». Cet évè­ne­ment est créé par l’or­ga­nisme non gou­ver­ne­men­tal OXFAM-QUÉ­BEC, dans le but de sen­si­bi­li­ser les élèves aux in­éga­li­tés so­ciales. Les élèves ont pris une pho­to à l’ar­rière de l’école, toutes les classes re­pré­sen­taient les per­sonnes plus pauvres de la com­mu­nau­té, qui est de 99%, tan­dis que 4 élèves et notre di­rec­teur ad­joint jouaient le rôle des per­sonnes les plus riches, ce qui re­pré­sente 1% de la po­pu­la­tion.

Éloise vou­lait or­ga­ni­ser cette ac­ti­vi­té afin de prou­ver aux élèves qu’ils peuvent chan­ger quelque chose dans le fu­tur. M. Irà­ca, le dé­pu­té de Pa­pi­neau, au­rait bien ai­mé par­ti­ci­per à ce pro­jet, mais il n’était mal­heu­reu­se­ment pas dis­po­nible ce jour-là. L’élève était bien contente que M. Irà­ca prenne conscience de son pro­jet, et à la suite de ce­lui-ci, Éloise était fière de la ré­per­cus­sion ap­por­tée aux étu­diants. Elle se­rait prête à re­com­men­cer un évè­ne­ment de ce genre. Le «De­bout» fut un suc­cès, les élèves ont bien par­ti­ci­pé et ont bien com­pris l’im­por­tance de se dé­battre pour cette cause. Éloise re­mer­cie tous les étu­diants qui ont par­ti­ci­pé à ce pro­jet ain­si que le per­son­nel de son école.

(Pho­to gra­cieu­se­té)

Les cinq per­sonnes de­bout re­pré­sentent la ri­chesse via la pau­vre­té, soit les per­sonnes as­sises.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.