Une aide fi­nan­cière bé­né­fique pour les aî­nés

La Petite-Nation - - ACTUALITÉS -

AέNÉS. Le Co­mi­té ré­gio­nal 3e âge Pa­pi­neau pour­ra conti­nuer à em­bau­cher sa tra­vailleuse de mi­lieu, pour en­core au moins deux ans, puisque le gou­ver­ne­ment du Qué­bec a re­nou­ve­lé son aide fi­nan­cière de 90 000 $ qu’il donne à l’or­ga­nisme.

La tra­vailleuse de mi­lieu, An­nie Gé­li­nas, ac­com­pagne et oriente les per­sonnes aî­nées vers les res­sources com­mu­nau­taires et ins­ti­tu­tion­nelles of­frant des so­lu­tions, no­tam­ment contre l’iso­le­ment, la mal­trai­tance et l’in­ti­mi­da­tion. La di­rec­trice gé­né­rale du Co­mi­té ré­gio­nal 3e âge Pa­pi­neau, Lyse M. For­tier, se ré­jouit de cette aide fi­nan­cière. «La tra­vailleuse de mi­lieu agit à titre d’in­ter­mé­diaire entre les aî­nés et les res­sources per­ti­nentes du mi­lieu», dit-elle en pré­ci­sant que cer­taines per­sonnes qu’elle ren­contre vivent des pro­blèmes dif­fi­ciles. Elle in­dique que la tra­vailleuse de mi­lieu est in­ter­ve­nue pour des cas de har­cè­le­ment psy­cho­lo­gique, d’abus fi­nan­cier, de pau­vre­té, de mal­nu­tri­tion, de viol et de faillite dans les deux der­nières an­nées. «Nous es­pé­rons que ce fi­nan­ce­ment de la part du gou­ver­ne­ment se­ra ré­cur­rent», men­tion­net-elle puis­qu’elle consi­dère que la tra­vailleuse de mi­lieu joue un rôle es­sen­tiel dans la ré­gion.

La di­rec­trice gé­né­rale in­forme que les lo­caux de son or­ga­nisme, si­tués au 134 rue Prin­ci­pale à Saint-an­dré-avel­lin, se­ront ré­no­vés cet au­tomne. «Ça va être plus fa­cile d’ac­cès pour les gens», croit Mme For­tier qui es­time que les tra­vaux pour­raient coû­ter près de 50 000 $. En 2016, 900 per­sonnes dif­fé­rentes ont uti­li­sé les ser­vices du Co­mi­té ré­gio­nal 3e âge Pa­pi­neau. De­puis un an, l’or­ga­nisme offre un nou­veau ser­vice de sou­tien aux proches ai­dants d’aî­nés. «Ils peuvent ve­nir ici pour cher­cher des ou­tils et par­ler de leurs pro­blèmes», spé­ci­fie Mme For­tier. Elle pré­cise que la mis­sion de son or­ga­nisme est d’amé­lio­rer la qua­li­té de vie des per­sonnes âgées en les ai­dant à de­meu­rer le plus long­temps pos­sible à do­mi­cile et en bri­sant l’iso­le­ment social. À no­ter que le Co­mi­té ré­gio­nal 3e âge Pa­pi­neau est fi­nan­cé grâce à plu­sieurs or­ga­nismes du ter­ri­toire.

Il s’agit du dé­pu­té de Pa­pi­neau, Alexandre Iracà, qui a an­non­cé cette aide fi­nan­cière au nom de la mi­nistre res­pon­sable des Aî­nées et de la Lutte contre l’in­ti­mi­da­tion. Cette somme pro­vient de l’in­ves­tis­se­ment de 10,8 mil­lions $ an­non­cé le 21 mars pour la réa­li­sa­tion de 122 ini­tia­tives de tra­vail de mi­lieu au­près des aî­nées en si­tua­tion vul­né­rable.

«L’iso­le­ment social, c’est la pire ma­la­die. Des or­ga­nismes comme ce­lui-ci, ça fait sor­tir les gens pour so­cia­li­ser et faire des ren­contres et c’est ex­ces­si­ve­ment im­por­tant», in­dique M. Iracà. «C’est un sou­tien es­sen­tiel pour les aî­nés qui ignorent sou­vent vers qui se tour­ner pour re­ce­voir de l’aide. Des or­ga­nismes comme ici les ré­fé­rent aux bons en­droits et aux bonnes per­sonnes», ajoute-t-il.

Lors de l’an­nonce de cette aide fi­nan­cière, le dé­pu­té a confié aux aî­nés pré­sents qu’il tra­vaillait fort pour que le CLSC Pe­tite-na­tion et la phar­ma­cie soient ou­verts sept jours par se­maine.

(Pho­to TC Me­dia – Louis-charles Pou­lin)

La tra­vailleuse de mi­lieu An­nie Gé­li­nas, la di­rec­trice gé­né­rale Lyse M. For­tier, le dé­pu­té de Pa­pi­neau Alexandre Iracà et le pré­sident du CA de l’or­ga­nisme Laurent Fi­lion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.