Va­nes­sa Le­page-joa­nisse es­père re­ve­nir du Mexique avec la ceinture

La Petite-Nation - - SPORTS - LOUIS-CHARLES POU­LIN louis-charles.pou­lin@tc.tc

BOXE. La boxeuse de la Pe­tite-na­tion, Va­nes­sa Le­page-joa­nisse, af­fron­te­ra la Mexi­caine Ale­jan­dra «La Ti­gresse» Ji­me­nez pour sa ceinture des poids lourds de la WBC dans un com­bat de 10 rounds, le 12 août, à Cancún.

La pu­gi­liste de 22 ans a ap­pris qu’elle au­rait une chance au titre mon­dial, lorsque son en­traî­neur Sté­phane Joa­nisse l’a in­vi­tée à ve­nir sou­per chez lui, il y a en­vi­ron un mois. «Quand je suis ar­ri­vée, il était dans la pis­cine et il m’a dit de mettre mon maillot pour ve­nir le re­joindre. On se bai­gnait avec sa femme Mé­la­nie et il n’ar­rê­tait pas de ré­pé­ter : on se­rait tel­le­ment bien dans l’eau au Mexique. Je lui ai de­man­dé pour­quoi il di­sait ça et c’est là qu’il m’a an­non­cé qu’on par­tait au Mexique pour un com­bat de cham­pion­nat du monde», ra­conte-t-elle en spé­ci­fiant que le com­bat n’était pas en­core of­fi­cia­li­sé à ce mo­ment-là. «C’est un rêve pour n’im­porte quel boxeur d’al­ler en cham­pion­nat du monde, donc j’ai braillé et j’ai tra­ver­sé toutes les émo­tions qu’il est pos­sible d’avoir lorsque j’ai ap­pris la nou­velle», confie-t-elle.

Dès le len­de­main ma­tin, et ce même si elle tra­vaille à temps plein en tant que mas­so­thé­ra­peute, la boxeuse a dé­mar­ré son en­traî­ne­ment in­ten­sif qui dure de­puis main­te­nant un mois. Son en­traî­neur Sté­phane Joa­nisse et sa femme Mé­la­nie Trot­tier, son as­sis­tant-en­trai­neur Mar­cel­lin Gau­mont et son pré­pa­ra­teur phy­sique d’op­ti­mum Per­for­mance Ath­lé­tique, Louis-jean Trem­blay, se sont mis au tra­vail pour as­su­rer sa bonne pré­pa­ra­tion pour cet «énorme com­bat». fa­ti­guée et j’ai plus d’éner­gie. Ce­pen­dant, c’est un gros dé­fi de pas­ser de 4 à 10 rounds», avoue-t-elle. «Dans les pre­miers rounds, je vais es­sayer d’as­si­mi­ler sa force de frappe et voir si je peux me per­mettre de prendre des risques et de ren­trer», ex­plique celle qui a l’ha­bi­tude d’at­ta­quer ses ad­ver­saires en dé­but de com­bat. «Avec 10 rounds à faire, je ne par­ti­rai pas en fou en dé­but de com­bat», pré­vient-elle.

Le der­nier com­bat­tant de l’ou­taouais à s’être bat­tu pour un titre mon­dial est Gaé­tan Hart en 1980, mais ce­lui-ci avait per­du son com­bat. Le­page-joa­nisse a donc la chance de de­ve­nir la pre­mière cham­pionne du monde en boxe de l’ou­taouais. «Je m’en vais pour faire bonne im­pres­sion et pour ga­gner», as­sure-t-elle en pré­ci­sant qu’il n’est pas ques­tion qu’elle se re­trouve au sol. «Si je ra­mène la ceinture, ce se­ra une très grande fier­té pour l’ou­taouais et pour moi aus­si éga­le­ment», conclut-elle.

Ad­ve­nant une vic­toire de Va­nes­sa Le­page-joa­nisse, un com­bat re­vanche pour la ceinture mon­diale est dé­jà pré­vu, au Mexique, dans le contrat si­gné par les deux boxeuses. À no­ter que le com­bat se­ra dif­fu­sé à la té­lé­vi­sion.

(Pho­to TC Me­dia – Ar­chives)

De­puis qu’elle est pas­sée chez les pros, Va­nes­sa Le­page-joa­nisse n’a ja­mais per­du un com­bat.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.