Une usine de fil­tra­tion de 4M$ pour Mon­te­bel­lo

La Petite-Nation - - ACTUALITÉS - PAS­CAL LA­PLANTE pas­cal.la­plante@tc.tc

SAN­TÉ. Les ré­si­dents de Mon­te­bel­lo se de­vront d’être pa­tients, mais au terme de plu­sieurs mois de tra­vaux, ils au­ront une toute nou­velle usine de fil­tra­tion d’eau en 2018.

Le conseil mu­ni­ci­pal a adop­té le pro­jet lors du conseil mu­ni­ci­pal du mois d’août pour une ré­fec­tion com­plète de l’usine ac­tuelle. Un sys­tème qui était désuet et qui fe­ra place à une tech­no­lo­gie de loin su­pé­rieure.

«On change com­plè­te­ment le sys­tème. On a des mem­branes qui se­ront ins­tal­lées à l’ex­té­rieur, on a un ré­ser­voir de 530 mètres cubes qui va être ajou­té sur les lieux de l’usine, que l’on va re­faire en­tiè­re­ment», sou­ligne le maire de Mon­te­bel­lo, Luc Mé­nard.

Entre temps, les ci­toyens de­vront s’ar­mer de pa­tience pen­dant la du­rée des tra­vaux, par­ti­cu­liè­re­ment après Noël alors que l’in­té­rieur de l’usine se­ra re­faite: «Notre ligne a tou­jours un contour­ne­ment avec le sys­tème de chlo­ra­tion, alors les gens de­vront faire bouillir l’eau pour la consom­mer.»

Les tra­vaux s’amorcent d’abord à l’au­tomne et c’est grâce à des né­go­cia­tions pour l’ob­ten­tion de fi­nan­ce­ment de dif­fé­rents pro­grammes du gou­ver­ne­ment du Qué­bec. Mon­te­bel­lo ne pren­dra que le tiers de la fac­ture de 4 mil­lions de dol­lars que le pro­jet coû­te­ra.

«On de­mande aux gens de la faire bouillir, c’est tout. L’eau qu’on va avoir se­ra trai­té comme elle l’a été faite pen­dant 70 ans. On fe­ra des tests d’eau, mais elle est po­table, mais nous émet­trons un avis pré­ven­tif le mo­ment ve­nu.»

Rap­pe­lons que ce dos­sier a lon­gue­ment fait ja­ser: le mi­nis­tère des Af­faires mu­ni­ci­pales exi­geait que la mu­ni­ci­pa­li­té aille de l’avant avec un pro­jet de ré­no­va­tion avec qui avait été amor­cé en 2009, mais qui a mis du temps à s’en­clen­cher.

D’au­tant plus que le Châ­teau Mon­te­bel­lo a aus­si me­na­cé de pour­suites la mu­ni­ci­pa­li­té au fil du temps en rai­son des coûts qu’elle de­vait en­gen­drer en rai­son de la qua­li­té de l’eau qui lui était four­nie. Les tra­vaux de ré­no­va­tion et d’agran­dis­se­ment de l’en­droit avaient été mis en veilleuse, mais la pour­suite avait été sus­pen­due.

(Photo: TC Media – Archives)

Les ci­toyens de­vront faire bouillir leur eau après les Fêtes pour la consom­mer en rai­son des tra­vaux qui au­ront lieu à l’usine de fil­tra­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.