Un an­cien maire se pré­sente à Lac-des-plages

La Petite-Nation - - ACTUALITÉS - LOUIS-CHARLES POULIN louis-charles.poulin@tc.tc

ÉLEC­TIONS. Louis Venne, an­cien maire de Lac-des-plages de 1985 à 2005, an­nonce qu’il fait un re­tour dans l’arène po­li­tique dans le but de re­ga­gner la mai­rie aux élec­tions mu­ni­ci­pales du 5 no­vembre.

«Je n’étais pas convain­cu de re­ve­nir, mais il y a cer­taines si­tua­tions qui font que je ne peux pas lais­ser ça comme ça», dit ce­lui qui en a long à re­pro­cher à la mai­resse ac­tuelle Jo­sée Simon, qui l’avait d’ailleurs vain­cu aux élec­tions de 2009. «Les gens vou­laient peut-être un chan­ge­ment à l’époque», men­tionne ce­lui qui dé­sire chan­ger les choses ac­tuel­le­ment «pour re­don­ner la place aux ci­toyens». Il ac­cuse Mme Simon d’avoir été ab­sente de la scène mu­ni­ci­pale du­rant la der­nière an­née. «Elle n’était pas là du tout. Elle n’est ja­mais à l’hô­tel de ville. Quand j’étais maire, je me fai­sais un de­voir d’être là au moins 8 heures par se­maine pour m’oc­cu­per des af­faires mu­ni­ci­pales», in­forme M. Venne. Il pro­pose le re­tour des as­sem­blées les ven­dre­dis soirs, la réou­ver­ture du bu­reau le sa­me­di ma­tin et d’être pré­sent de ma­nière si­gni­fi­ca­tive à l’hô­tel de ville et à la MRC de Pa­pi­neau afin d’écou­ter la po­pu­la­tion.

«On ne peut pas se per­mettre de gas­piller presque 500 000 $ en congé­die­ment d’em­ployés sans fon­de­ment», dé­plore aus­si l’an­cien maire en fai­sant ré­fé­rence au fait que la mu­ni­ci­pa­li­té a dû in­dem­ni­ser trois em­ployés qu’elle a congé­diés puis­qu’ils ont contes­té la dé­ci­sion. No­tam­ment, la mu­ni­ci­pa­li­té s’est fait or­don­ner par le Tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif du tra­vail (TAF) de re­mettre 123 166$ à son an­cien di­rec­teur des tra­vaux pu­blics le 21 juillet der­nier fait re­mar­quer M. Venne. «Du­rant les 20 an­nées où j’ai été maire, on a été une fois au TAF et ça nous a coû­té juste 6 000 $ et on n’a pas été condam­nés», in­dique-t-il en s’en­ga­geant à suivre les re­com­man­da­tions des avi­seurs et ex­perts afin d’évi­ter d’en­traî­ner les ci­toyens «dans un trou sans fond».

S’il est élu, M. Venne es­père réa­li­ser plu­sieurs pro­jets et ap­por­ter cer­taines cor­rec­tions, entre autres, au ni­veau des en­trées pour ac­cé­der à la mu­ni­ci­pa­li­té par la route 323. «Ça n’a pas été fait cor­rec­te­ment et c’est dan­ge­reux», re­proche-t-il en pré­ci­sant qu’il an­non­ce­ra l’en­semble de ses pro­jets au cours de sa cam­pagne élec­to­rale. Pour l’ins­tant, il in­forme vou­loir se pen­cher sur la qua­li­té de l’eau des lacs de la mu­ni­ci­pa­li­té. «La my­rio­phylle est un nou­veau dé­fi que nous, avec l’aide de tous les in­ter­ve­nants du mi­lieu, sau­rons gé­rer et con­trô­ler dans le fu­tur afin de conti­nuer à avoir ac­cès à ce ma­gni­fique lac», dit-il.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.