Pa­pi­neau­ville inau­gu­re­ra of­fi­ciel­le­ment son éco­centre

La Petite-Nation - - CHRONIQUE D’HUMEUR - LOUIS-CHARLES POULIN louis-charles.poulin@tc.tc

ÉCO­CENTRE. De­puis le dé­but de l’été, les ci­toyens de Pa­pi­neau­ville peuvent se rendre au nou­vel éco­centre mu­ni­ci­pal, si­tué au 108 rue Pa­pi­neau, pour y lais­ser di­vers sub­stances et ob­jets n’ayant plus leur place dans les or­dures mé­na­gères. Is­su d’un par­te­na­riat pu­blic-pri­vé, entre la mu­ni­ci­pa­li­té de Pa­pi­neau­ville et les en­tre­prises R.L.S, l’éco­centre per­met aux ci­toyens d’y lais­ser, par exemple, des piles, bom­bonnes de pro­pane, am­poules, ex­tinc­teurs do­mes­tiques et ma­té­riaux in­for­ma­tiques, et ce, sans frais. Cer­tains dé­chets de construc­tion, entre autres, du bois, du béton des fe­nêtres et de la laine iso­lante sont ac­cep­tés à l’éco­centre moyen­nant des frais. Avec l’ou­ver­ture de l’éco­centre, la mu­ni­ci­pa­li­té es­père «ré­duire de plus en plus ce qui s’en va à l’en­fouis­se­ment et évi­ter l’en­fouis­se­ment des ma­tières toxiques, des ob­jets ou ma­té­riaux sus­cep­tibles d’avoir une se­conde vie», in­forme le conseiller mu­ni­ci­pal Paul Ga­gnon, man­da­té pour s’oc­cu­per du pro­gramme de ges­tion des ma­tières ré­si­duelles (PGMR) de la mu­ni­ci­pa­li­té. Il pré­cise que l’ar­ri­vée d’un éco­centre re­pré­sente la phase 4 du plan, après l’im­plan­ta­tion du com­pos­tage, le re­cy­clage et les pou­belles.

M. Ga­gnon men­tionne que Pa­pi­neau­ville verse en­vi­ron 20 000 $ an­nuel­le­ment aux en­tre­prises R.L.S pour per­mettre à ses ré­si­dents de bé­né­fi­cier de l’en­droit. «Si on avait opé­ré nous même, on au­rait payé ça juste en main-d’oeuvre. C’est éco­no­mique pour nous et avan­ta­geux pour eux, puis­qu’ils peuvent ren­ta­bi­li­ser leurs ins­tal­la­tions. De plus, Les en­tre­prises R.L.S ont l’ex­per­tise, le lieu et les em­ployés pour gé­rer l’éco­centre», in­dique ce­lui qui ai­me­rait voir d’autres mu­ni­ci­pa­li­tés voi­sines em­bar­quer dans le pro­jet de l’éco­centre pour per­mettre à leurs ci­toyens d’en bé­né­fi­cier. «Ça di­mi­nue­rait les coûts de cha­cun et puis ça ren­ta­bi­li­se­rait da­van­tage les ins­tal­la­tions», conclut-il.

Bien que l’éco­centre soit ou­vert de­puis le 1er mai, la mu­ni­ci­pa­li­té pro­cè­de­ra à son ou­ver­ture of­fi­cielle le 8 sep­tembre à 10h.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.