Un re­tard qui sauve une vie

La Petite-Nation - - ACTUALITÉS - PAS­CAL LA­PLANTE pas­cal.la­plante@tc.tc

HON­NEUR. Il y a de ces jours où il vaut mieux être en re­tard.

L’ho­raire d’an­dré Pré­vost est ha­bi­tuel­le­ment ré­glé comme une hor­loge suisse. Mais par un beau di­manche, il a pris une dou­zaine de mi­nutes de re­tard. Alors qu’il ar­ri­vait à un stop sur la rue Hô­tel-de-ville, il a aper­çu de la fu­mée sor­tir d’une ré­si­dence.

«Ma femme était par­tie pour gar­der notre pe­tit-fils, alors je suis par­ti plus tard ce ma­tin-là. C’était di­manche.»

Il était 7h06. M. Pré­vost, qui a oeu­vré comme pom­pier vo­lon­taire à Thur­so une di­zaine d’an­née entre 1987 et 1997, a sta­tion­né sa voi­ture sur le cô­té de la route et ra­pi­de­ment de son vé­hi­cule.

«La fu­mée sor­tait tout le tour, des cor­niches, du ga­rage, et ça tra­ver­sait le che­min com­plè­te­ment. Je ne pou­vais pas ne pas le voir. J’ai ap­pe­lé le 9-1-1. Ils m’ont dit de m’éloi­gner. » Cette an­née, j’ai fê­té mes 18 ans. Si j’ai pu le faire, c’est grâce à lui.»

- Jef­frey Thom­son La­fleur il est sor­ti

An­dré Pré­vost n’a pas écou­té la re­com­man­da­tion du ré­par­ti­teur. Il a dé­ci­dé de faire le tour de la ré­si­dence et d’al­ler voir à l’in­té­rieur, tout d’un coup qu’une per­sonne s’y trouve. Son geste a sau­vé une vie.

Le Thur­so­lien est en­tré, a crié et fait du bruit pour sa­voir si quel­qu’un se trou­vait à l’in­té­rieur. Il a fait le tour de l’étage. Au sous-sol, Jof­frey Thom­son La­fleur dor­mait au sous-sol. Pro­fon­dé­ment au point où il n’avait pas en­ten­du l’alarme.

«J’ai en­ten­du des coups de pieds par terre et il criait et je me de­man­dais c’était quoi et je me suis ré­veillé et j’ai vu la fu­mée, in­dique le jeune homme. Je n’ai pas pris le temps de m’ha­biller au com­plet, je suis sor­ti.»

Jof­frey voyait An­dré pour la pre­mière fois, le 11 sep­tembre 2017. Les deux se sont don­né des ac­co­lades. Le tré­mo­lo à la voix, le jeune homme l’a re­mer­cié de lui per­mettre au­jourd’hui de vivre: «Cette an­née, j’ai fê­té mes 18 ans. Si j’ai pu le faire, c’est grâce à lui.»

Ce der­nier sou­ligne voir au­jourd’hui l’im­por­tance de vivre chaque jour à fond.

UNE MÉ­DAILLE

Le ci­toyen de Thur­so a re­çu la mé­daille de l’as­sem­blée na­tio­nale des mains du dé­pu­té de Pa­pi­neau, Alexandre Iracà, lors d’une cé­ré­mo­nie à l’hô­tel-de-ville. Il s’agit du se­cond Thur­so­lien à mé­ri­ter pa­reil hon­neur en cinq ans, rap­pelle le re­pré­sen­tant pro­vin­cial.

«M. Pré­vost a fait preuve de cou­rage et de dé­ter­mi­na­tion et a sau­vé la vie de Jef­frey. Il est un hé­ros et quand le maire m’en a par­lé de ce qu’il avait fait, je me suis dit qu’il fal­lait ab­so­lu­ment le re­con­naître et le sou­li­gner. Il y a en­core du bon monde et il en est la preuve.»

Le maire Be­noît Lau­zon a aus­si pro­fi­té de l’oc­ca­sion pour re­mettre une plaque à M. Pré­vost et le fé­li­ci­ter d’avoir pu sau­ver la vie du jeune homme.

An­dré Pré­vost, qui a dé­jà été conseiller mu­ni­ci­pal de 1998 à 2009, ne vou­lait pas d’hom­mage de cette am­pleur, mais se dit sur­tout heu­reux qu’une vie soit sauve: «Je n’avais pas dit aux gens du 911 que j’y al­lais. C’est l’ex­pé­rience de la vie. Fal­lait que j’aille, il y a quelque chose à l’in­té­rieur qui me di­sait d’y al­ler. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.