Les fruits et lé­gumes : une prio­ri­té, mais un dé­fi de con­som­ma­tion

Ali­men­ta­tion chez les en­fants

La Petite-Nation - - ACTUALITÉS - PAS­CAL LA­PLANTE re­dac­tion.pe­ti­te­na­tion@tc.tc

SAN­TÉ. L’ou­taouais est tou­jours en mau­vaise pos­ture lorsque vient le temps de par­ler d’obé­si­té par rap­port aux autres ré­gions. Sur la con­som­ma­tion de fruits et de lé­gumes, la ten­dance se pour­suit.

Se­lon une étude me­née par le pro­gramme Croque San­té, les fruits et lé­gumes sont prio­ri­taires dans l’ali­men­ta­tion des jeunes pour 78% des pa­rents de l’ou­taouais, tou­te­fois les jeunes de 6 à 17 ans mangent à peine la por­tion re­com­man­dée par le Guide ali­men­taire.

Se­lon le son­dage, les en­fants de l’ou­taouais consomment en moyenne 2,7 por­tions de fruits et 2,4 por­tions de lé­gumes par jour. On re­marque que 71% des pa­rents son­dés de la ré­gion af­firment ce­pen­dant que leurs en­fants mangent sou­vent san­té.

«On peut donc pen­ser que les fruits et lé­gumes sont réel­le­ment une prio­ri­té pour les pa­rents, mais que la con­som­ma­tion re­pré­sente un dé­fi», in­dique Lin­da Mont­pe­tit, nu­tri­tion­niste.

C’est 71% des pa­rents de l’ou­taouais qui trouvent que leurs en­fants mangent san­té alors que la moyenne est de 85% au Qué­bec. 8% des pa­rents d’ici in­diquent que leur en­fant ne mange aucune por­tion de lé­gume par jour: le plus im­por­tant au Qué­bec.

«Il n’y a pas une grande ten­dance en lien avec la pau­vre­té, parce que ce n’est pas la ré­gion la plus dé­fa­vo­ri­sée du Qué­bec. Il y a peut-être un contexte so­cio-éco­no­mique pré­cis qui fait en sorte que nous ar­ri­vons avec ces ré­sul­tats», sou­ligne la porte-pa­role Ge­ne­viève Gré­goire.

DES SO­LU­TIONS?

Quoi faire pour s’as­su­rer que les en­fants mangent au moins le mi­ni­mum re­quis du Guide ali­men­taire. Des trucs existent, se­lon Mme Mont­pe­tit.

«Se­lon la per­son­na­li­té de l’en­fant, on peut ten­ter dif­fé­rentes tech­niques pour fa­vo­ri­ser la con­som­ma­tion. Pour cer­tains lé­gumes, l’en­fant doit être ex­po­sé à 10 ou même 20 re­prises avant d’en ap­pré­cier le goût. Les fruits et les lé­gumes sont di­rec­te­ment liés à une saine ali­men­ta­tion, no­tam­ment en rai­son de leur ap­port en fibres, vi­ta­mines et mi­né­raux. En les in­cor­po­rant à la rou­tine de nos jeunes, nous nous as­su­rons de com­bler leurs be­soins nu­tri­tion­nels et de contri­buer plei­ne­ment à leur crois­sance», men­tionne la nu­tri­tion­niste.

Le son­dage pré­cise ce­pen­dant que l’ou­taouais se classe dans le haut du clas­se­ment sur le pour­cen­tage d’en­fants qui savent cui­si­ner: 44% du groupe d’âge ci­blé savent cui­si­ner contre 32% pour le reste du Qué­bec.

«Plus l’in­té­rêt des jeunes est éle­vé, plus ils s’im­pliquent et tendent à mieux man­ger. Il est donc conseillé de les sen­si­bi­li­ser à leur propre ali­men­ta­tion dès leur plus jeune âge, en gar­dant le plai­sir de bien man­ger au coeur de la dé­marche.»

D’ailleurs, la ré­gion se dé­marque au ni­veau de l’im­pli­ca­tion des jeunes dans l’éla­bo­ra­tion des re­pas et des lunchs éga­le­ment pour l’école, avec un ré­sul­tat supérieur à la moyenne du Qué­bec. Ne suf­fit que de faire les bons choix…

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.