Les skis du Gretz­ky des bosses

La Petite-Nation - - ACTUALITÉS - AN­TO­NY DA SIL­VA-CA­SI­MI­RO an­to­ny.da­sil­va­ca­si­mi­ro@tc.tc

SKI ACRO­BA­TIQUE. La chambre de Fé­lix Bertrand n’est pas comme celle des autres gar­çons de son âge. Sur les murs et au pla­fond, il y a des images et pos­ters de Mi­kaël King­sbu­ry… et même ses skis!

Le mé­daillé d’ar­gent des der­niers Jeux olym­piques d’hi­ver a tou­jours été gé­né­reux envers le skieur de Saint-an­dré-avel­lin. À un point tel qu’il lui a of­fert par le pas­sé trois paires de skis.

Ayant gran­di et même dé­pas­sé en gran­deur le roi des bosses, l’ado­les­cent à la che­ve­lure blonde ne peut plus les uti­li­ser. Il au­rait bien pu les en­tre­po­ser dans son ga­rage ou au sous-sol, mais le prin­ci­pal in­té­res­sé avait autre chose en tête.

«J’ai trois paires et ils sont tous dans ma chambre avec les pos­ters de Mi­kaël», a avan­cé Fé­lix qui s’est même ser­vi d’une paire comme tableau de chasse pour y ac­cro­cher ses mé­dailles et tro­phées rem­por­tés au cours des der­nières an­nées.

Reste que des skis ayant ap­par­te­nus au meilleur skieur de la pla­nète valent une pe­tite for­tune. Fé­lix pour­rait fa­ci­le­ment s’en dé­par­tir d’une paire pour amas­ser une jo­lie ca­gnotte ou même fi­nan­cer des dé­pla­ce­ments.

Pas ques­tion, ré­torque le cham­pion ca­na­dien ju­nior en duel.

«Ils ne vont pas bou­ger de là. Je n’ai pas l’in­ten­tion de les vendre. Quand je vais être plus vieux et si j’ai des en­fants plus tard, je vais pou­voir leur mon­trer, leur ex­pli­quer ma jeu­nesse et qui était mon idole. Pour moi, c’est comme un bâ­ton de ho­ckey de Wayne Gretz­ky», a sou­li­gné Fé­lix.

«Wayne Gretz­ky? Wow! J’ap­pré­cie», a ajou­té King­sbu­ry, flat­té par ce com­men­taire.

Du­rant l’entrevue, la paire rit et ne cesse de se re­lan­cer. L’ob­jec­tif de Fé­lix est de skier en 2022 aux Jeux olym­piques. Son aî­né de dix ans dit ne pas en­tre­voir la re­traite et d’être à ce ren­dez­vous dans moins de cinq ans.

Sur­tout, King­sbu­ry a hâte de pou­voir s’en­traî­ner et cour­ser contre lui.

«J’ai eu une bonne ri­va­li­té avec Alex Bi­lo­deau et j’en ai pré­sen­te­ment avec Phi­lippe Mar­quis et Marc-antoine Gagnon. J’ai hâte qu’on soit de fu­turs co­équi­piers. Je ne suis pas in­quiet pour lui. Il a juste à suivre son che­min, faire ce qu’il fait dé­jà et il va en­trer dans les Coupes du monde par la porte en avant», a conclu Mi­kaël King­sbu­ry.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.