Une confé­rence pour s’in­for­mer sur la sclé­rose en plaques

La Petite-Nation - - ACTUALITÉS - LOUIS-CHARLES POU­LIN louis-charles.pou­lin@tc.tc

MA­LA­DIE. La So­cié­té ca­na­dienne de la sclé­rose en plaques-sec­tion Ou­taouais (SCSP-SO) in­vite les per­sonnes aux prises avec la sclé­rose en plaques à la «confé­rence SP et mieux-être», le 21 no­vembre de 10 h à 12 h, au Com­plexe Whis­sell à Saint-an­dréa­vel­lin.

Il se­ra ques­tion des per­cées dans la re­cherche, la prise en charge de cette ma­la­die au­to-im­mune et in­cu­rable pour le mo­ment et de la place qu’elle oc­cupe dans la vie des per­sonnes at­teintes. Pour ce faire, trois confé­ren­cières se­ront sur place, soit l’in­fir­mière co­or­don­na­trice à la Cli­nique Neu­ro-ou­taouais, Na­tha­lie Du­mais, l’ani­ma­trice du groupe d’en­traide, Ch­ris­tine For­tin, ain­si que la pré­si­dente de la SCSP-SO, So­nia Car­rière. Cette der­nière men­tionne, que bien que la SCSP-SO offre des ac­ti­vi­tés de loi­sirs, des sor­ties, des cours de yo­ga et un groupe d’en­traide dans la MRC de Pa­pi­neau, qu’il s’agit de la pre­mière fois qu’une telle confé­rence se­ra or­ga­ni­sée sur le ter­ri­toire. «Nous avons un man­dat d’in­for­mer les per­sonnes at­teintes par la sclé­rose en plaques pour amé­lio­rer leur mieux-être», ex­plique Mme Car­rière qui es­time que cette ma­la­die, dont elle est el­le­même at­teinte, est en­core mé­con­nue.

Pour­tant, «le Ca­na­da est le pays le plus tou­ché par la sclé­rose en plaques pour une rai­son qu’on ignore en­core», fait sa­voir Mme Car­rière. Elle ajoute qu’une per­sonne sur 340 au pays se­ra at­teinte par cette ma­la­die qui se ma­ni­feste le plus sou­vent chez les per­sonnes âgées de 15 à 40 ans. Au Qué­bec, plus de 20 000 per­sonnes en sont at­teintes. «C’est une ma­la­die qui fait des ra­vages et qui est ac­tuel­le­ment in­cu­rable. Il existe des trai­te­ments pour ra­len­tir la pro­gres­sion de la ma­la­die et ré­duire l’ef­fet des symp­tômes, mais il n’existe rien pour gué­rir la ma­la­die», in­dique-t-elle en spé­ci­fiant que de nom­breux cher­cheurs tentent pré­sen­te­ment de trouver un re­mède.

Mme Car­rière confie que cette ma­la­die chro­nique qui touche le cer­veau et la moelle épi­nière peut cau­ser plu­sieurs pro­blèmes af­fec­tant le quo­ti­dien des per­sonnes at­teintes. «Ça peut être des pro­blèmes de co­or­di­na­tion, d’équi­libre, uri­naires, de sen­si­bi­li­té, de pi­co­te­ment, vi­suels et ça peut al­ler jus­qu’à la pa­ra­ly­sie dans des cas qui évo­luent plus ra­pi­de­ment», in­forme-t-elle en pré­ci­sant que les gens sont par­fois for­cés d’ar­rê­ter de tra­vailler, d’adap­ter leur mai­son et leur vé­hi­cule et se re­trouvent iso­lés. «On es­saie de bri­ser l’iso­le­ment des gens en leur of­frant des ser­vices», sou­ligne Mme Car­rière qui in­vite la po­pu­la­tion de la Pe­tite-na­tion à ve­nir s’in­for­mer lors de la confé­rence.

La SCSP four­nit des ser­vices aux per­sonnes aux prises avec la sclé­rose en plaques et à leur fa­mille et sub­ven­tionne la re­cherche vi­sant la dé­cou­verte de la cause et du re­mède de cette ma­la­die. Les per­sonnes sou­hai­tant faire un don ou s’ins­crire à la confé­rence peuvent com­mu­ni­quer avec l’or­ga­nisme au 819 778-1450 ou par cour­riel : cwar­ren@scle­ro­seen­plaques.ca.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.