Les fes­ti­va­liers ar­rivent à Mon­te­bel­lo

La Petite-Nation - - CULTURE - LOUIS-CHARLES POULIN lc­pou­lin@lexis­me­dia.ca

MU­SIQUE. La po­pu­la­tion de Mon­te­bel­lo pas­se­ra d’un peu moins de 1000 à 200 000 ha­bi­tants, dans les pro­chains jours, alors que les fes­ti­va­liers du 13e Rock­fest vien­dront s’ins­tal­ler dans le vil­lage jus­qu’à di­manche.

Mal­gré que la pré­sence d’au­tant de fes­ti­va­liers puisse ap­por­ter cer­tains ir­ri­tants et de­mande cer­taines ac­com­mo­da­tions de la part des ré­si­dents lo­caux, le fes­ti­val ap­porte des re­tom­bées éco­no­miques im­por­tantes pour la mu­ni­ci­pa­li­té et les autres lo­ca­li­tés avoi­si­nantes, es­time le fon­da­teur du Rock­fest, Alex Mar­tel.

«Cer­tains ré­si­dents sont ca­pables de payer leurs taxes mu­ni­ci­pales du­rant ce week-end-là [en louant des es­paces de cam­ping] et des com­mer­çants nous disent qu’ils font plus que pen­dant le reste de l’an­née. Je pense qu’ils ne peuvent pas ne pas être contents quand il y a d’aus­si grosses re­tom­bées éco­no­miques», men­tionne le Mon­te­bel­lois qui a fon­dé l’évé­ne­ment en 2005.

Il se dit fier de l’évo­lu­tion de son fes­ti­val et de l’am­biance qui règne pen­dant ce­lui-ci chaque an­née.

«Ce n’est pas juste de ve­nir voir des spec­tacles, c’est vrai­ment toute une ex­pé­rience. Tout le monde de­vient ami avec tout le monde et per­sonne ne se juge. Il y a du monde de tous les âges et de lit­té­ra­le­ment par­tout dans le monde. C’est vrai­ment une ex­pé­rience à vivre», sou­ligne M. Mar­tel.

«C’est vrai­ment co­ol pour moi de voir mon pe­tit vil­lage na­tal être com­plè­te­ment trans­for­mé et en­va­hi par des di­zaines de mil­liers de fes­ti­va­liers qui viennent de par­tout dans le monde», ajoute-t-il.

Pour la 13e mou­ture de l’évé­ne­ment, M. Mar­tel est heu­reux d’avoir réus­si à at­ti­rer le groupe Pro­phets of Rage, puisque les fes­ti­va­liers de­man­daient de­puis plu­sieurs an­nées la pré­sence de Rage Againts The Ma­chine au Rock­fest.

Il ex­plique que Pro­phets of Rage est essentiellement une réunion de Rage Against The Ma­chine avec ses trois mu­si­ciens, Tom Mo­rel­lo, Brad Wilk, Tim Com­mer­ford, ac­com­pa­gnés à la voix de B-real de Cy­press Hill et Chuck D de Pu­blic Ene­my, ain­si que DJ Lord éga­le­ment de Pu­blic Ene­my.

Le groupe in­ter­pré­te­ra tous les suc­cès de Rage Against The Ma­chine, of­fri­ra un seg­ment avec les suc­cès de Cy­press Hill et Pu­blic Ene­my, de même qu’un seg­ment de leur an­cien groupe Au­dio­slave en hom­mage à Ch­ris Cor­nell, sou­ligne-t-il.

Pro­phets of Rage se­ra sur scène, le 15 juin en toute fin de soi­rée, et il sem­ble­rait que ce soit un spec­tacle à ne pas man­quer, à en­tendre M. Mar­tel.

«Je vais à beau­coup de fes­ti­vals et j’en vois des shows et c’est vrai­ment l’un des meilleurs show que j’ai vu dans ma vie. Peut-être même le meilleur», confie-t-il.

«Je pense que ça va vrai­ment être un mo­ment fort. Le ni­veau d’éner­gie sur la scène et dans la foule est tou­jours éle­vé dans leur spec­tacle et je pense qu’au Rock­fest le ni­veau d’in­ten­si­té va aug­men­ter X 1000. Je ne peux même pas m’ima­gi­ner à quel point le ni­veau d’éner­gie va être in­tense dans le contexte du Rock­fest pour ce show-là. Ça va être la fo­lie.»

Wee­zer, Five Fin­ger Death Punch, God­smack, Te­na­cious D, Stone Temple Pi­lots, A Day to Re­mem­ber, Lamb of God, Jim­my Eat World, Sum 41, Ran­cid, Drop­kick Mur­phys, The Used, Dead­ly Apples et Re­set sont quelques-uns des autres groupes qui se suc­cé­de­ront sur l’une des trois scènes du 13e Rock­fest du 14 au 16 juin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.