Une «belle édi­tion» pour le 13e Rock­fest

La Petite-Nation - - ACTUALITÉS - LOUIS-CHARLES POU­LIN lc­pou­lin@lexis­me­dia.ca

BI­LAN. Mal­gré le fait que le 13e Rock­fest de Mon­te­bel­lo ait été as­som­bri par un dé­cès, le fon­da­teur du fes­ti­val, Alex Mar­tel, dresse un bi­lan po­si­tif de l’évé­ne­ment au len­de­main de ce­lui-ci.

«Ça s’est bien dé­rou­lé et tous les fes­ti­va­liers sem­blaient être vrai­ment contents. On a eu du beau temps à part la pe­tite pluie du jeu­di. Je pense que ç’a été une belle édi­tion et je suis quand même sa­tis­fait, mal­gré la fa­tigue», ré­sume Alex Mar­tel qui es­time qu’en­vi­ron le même nombre de fes­ti­va­liers que lors des der­nières an­nées se sont ras­sem­blés à Mon­te­bel­lo, du 14 au 16 juin, pour faire la fête en com­pa­gnie de groupes comme God­smack, Five Fin­ger Death Punch, Wee­zer, Stone Temple Pi­lots, Jim­my Eat World, Drop­ckick Mur­phys, Steel Pan­ther, A Day to re­mem­ber et une soixan­taine d’autres groupes.

«Il y a eu des vrai­ment bons shows. Pro­phets of Rage ont été très so­lides. Te­na­cious D c’était com­plè­te­ment fou. Lamb of God m’a vrai­ment sur­pris, car il y avait une très grosse foule. Même chose pour Sum 41. Même pour mon propre band, Dead­ly Apples, j’ai été agréa­ble­ment sur­pris par la foule. Les gens étaient vrai­ment de­dans et ça res­sem­blait aux réac­tions qu’on a quand on va en Amé­rique du Sud, au Ja­pon ou ailleurs. C’était vrai­ment co­ol de vivre ça chez nous», lance-t-il.

Ce­pen­dant, cette 13e édi­tion ne se se­ra pas pas­sée sans fausse note. Un jeune fes­ti­va­lier de 25 ans, ori­gi­naire d’osha­wa, est dé­cé­dé du­rant la fin de se­maine. «C’est vrai­ment triste. Nos pen­sées sont avec la fa­mille et les proches», com­mente M. Mar­tel qui spé­ci­fie qu’une en­quête est en cours du côté de la Sû­re­té du Qué­bec (SQ) pour dé­ter­mi­ner la cause du dé­cès. Se­lon cer­taines sources, il pour­rait s’agir d’une sur­dose de drogue, mais rien n’est confir­mé pour l’ins­tant. D’ailleurs cer­tains or­ga­nismes étaient pré­sents près du site du fes­ti­val, du­rant le week-end, pour faire de la pré­ven­tion sur l’usage de drogues et four­nir du ma­té­riel pour ac­com­pa­gner les fes­ti­va­liers.

Un autre kiosque a éga­le­ment at­ti­ré l’at­ten­tion avec ses af­fiches «Sup­port 81 Mon­tréal» en ap­pui aux Hells An­gels. «La per­sonne qui bou­quait nos kiosques et nos conces­sions ne sa­vait pas c’était qui. Il n’au­rait pas dû être ac­cep­té sur le site et dès qu’on l’a su on a pas­sé le dossier à la Sû­re­té du Qué­bec. Ils se sont oc­cu­pés d’al­ler leur par­ler et ils ont quit­té le site [ven­dre­di]», com­mente M. Mar­tel au su­jet de cette si­tua­tion.

Pour fi­nir, à sa connais­sance, Alex Mar­tel in­dique qu’il n’y a pas eu de gra­buge dans la lo­ca­li­té mal­gré la pré­sence de di­zaines de mil­liers d’ama­teurs de mu­sique. «Chaque an­née, tout le monde s’en­tend bien avec tout le monde et forme une grande fa­mille. J’ai été par­ti­cu­liè­re­ment mar­qué par l’amour des fes­ti­va­liers cette an­née», note-t-il.

Concer­nant l’ave­nir du Rock­fest et à sa­voir si le fes­ti­val va dé­mé­na­ger, le fon­da­teur in­dique que son équipe se concentre pour le mo­ment à faire le bi­lan de l’édi­tion 2018. «On va prendre le temps d’éva­luer la suite des choses et de voir ça va être quoi la formule, mais pour le mo­ment il est trop tôt pour se pro­non­cer là-des­sus», conclut-il. Chaque an­née, tout le monde s’en­tend bien avec tout le monde et forme une grande fa­mille. J’ai été par­ti­cu­liè­re­ment mar­qué par l’amour des fes­ti­va­liers cette an­née.»

- Alex Mar­tel

(Pho­to La Pe­tite-na­tion – Louis-charles Pou­lin)

Près de 70 for­ma­tions hea­vy mé­tal, rock et punk se sont suc­cé­dé sur les trois scènes du fes­ti­val.

(Pho­to La Pe­tite-na­tion – Louis-charles Pou­lin)

La 13e édi­tion du Rock­fest de Mon­te­bel­lo avait lieu du 14 au 16 juin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.