IL EST PAR­TI ET IL EST RE­VE­NU

La Presse - - LES ANGLO-QUÉBÉCOIS EN EXIL -

Mike Ross, 43 ans, se dé­crit comme un Qué­bé­cois pure laine... écos­saise. Éle­vé rue Over­dale, au centre-ville, il se dé­lec­tait de pop­sicles Seal­test à l’ombre de la pinte de lait Gua­ran­teed Pure Milk géante, voi­sine du foyer fa­mi­lial. Après ses études, il passe 14 ans au­tour du globe. Au­jourd’hui, bi­lingue, Mike de­meure dans Grif­fin­town et tra­vaille à l’angle des rues Sainte-Ca­the­rine et Saint-Alexandre. « Ma femme, qui est his­pa­no-bré­si­lienne, et moi pour­rions vivre n’im­porte où. On a choi­si ici, parce que je suis mont­réa­lais et qu’on aime la vie ici. » Il est de­ve­nu en­tre­pre­neur. Ju­ni­per, conseiller en ges­tion des af­faires, et Vo­ca­prep, site de for­ma­tion en ligne, em­ploient sept per­sonnes. Sa der­nière em­bauche : An­driy Stro­gan, Ukrai­nien arrivé en Al­ber­ta, di­plô­mé de Queen’s, qui s’est en­suite ins­tal­lé à To­ron­to. Il a dé­mé­na­gé à Mon­tréal le 1er sep­tembre.

PHO­TO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Mike Ross

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.