ELLE EST PAR­TIE ET N’A PAS L’IN­TEN­TION DE RE­VE­NIR

La Presse - - LES ANGLO-QUÉBÉCOIS EN EXIL -

Ju­lia Scott a quit­té le Qué­bec avec ses pa­rents dans la fou­lée du ré­fé­ren­dum de 1995. Elle tra­vaille au­jourd’hui comme jour­na­liste dans la ré­gion de San Fran­cis­co. Elle juge que la pro­vince a en­core beau­coup à faire pour que les an­glo­phones se sentent ac­cep­tés comme membres à part en­tière de la so­cié­té qué­bé­coise, et doute que ce­la se concré­tise de si­tôt. « Lorsque vous pour­rez me dire que mes col­lègues se­raient heu­reux de me par­ler en an­glais sans au­cune ar­rière-pen­sée, peu­têtre que ce se­ra le jour où je pen­se­rai à re­ve­nir. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.