Trois autres ar­res­ta­tions à Mon­tréal

La Presse - - ACTUALITÉS - DA­NIEL RE­NAUD

Les po­li­ciers du SPVM ont ar­rê­té hier ma­tin trois hommes soup­çon­nés d’avoir ven­du de l’hé­roïne conte­nant du fen­ta­nyl et d’être à l’ori­gine de sur­doses sur­ve­nues en août der­nier à Mon­tréal, a ap­pris La Presse.

Les trois hommes, âgés dans la ving­taine et dans la tren­taine, ont été ar­rê­tés vers 6 h 30 par les membres du Groupe tac­tique d’in­ter­ven­tion (GTI) et les en­quê­teurs de la sec­tion Crime de vio­lence (CDV) de la ré­gion est du­rant deux per­qui­si­tions me­nées dans des im­meubles des rues Ayl­win et Le­claire, dans le quar­tier Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve.

Se­lon nos in­for­ma­tions, les po­li­ciers au­raient trou­vé dans un coffre-fort une quin­zaine de grammes d’hé­roïne et quelques di­zaines de grammes d’un pro­duit qui s’ap­pa­rente à du fen­ta­nyl. Des ana­lyses se­ront tou­te­fois né­ces­saires pour le confir­mer. Ils au­raient éga­le­ment mis la main sur une cer­taine somme d’ar­gent.

Joint par La Presse, un por­te­pa­role du SPVM a confir­mé les ar­res­ta­tions et af­fir­mé qu’un bi­lan de l’opé­ra­tion se­rait dres­sé lun­di.

De­puis plu­sieurs se­maines, les en­quê­teurs des quatre ré­gions du SPVM et de la Division du crime or­ga­ni­sé (DCO) sont mo­bi­li­sés pour lut­ter contre l’ap­pa­ri­tion à Mon­tréal ces der­niers mois du fen­ta­nyl, un opioïde 40 fois plus puis­sant que l’hé­roïne, à la­quelle il est mé­lan­gé par cer­tains tra­fi­quants.

Hier ma­tin, en confé­rence de presse, le di­rec­teur du SPVM, Phi­lippe Pi­chet, a de nou­veau dé­cla­ré que c’était une prio­ri­té pour son corps de po­lice de lut­ter contre cette drogue qui fait des ra­vages dans l’ouest ca­na­dien et aux États-Unis.

Pour le mo­ment, tou­te­fois, les au­to­ri­tés re­fusent de par­ler d’une crise du fen­ta­nyl à Mon­tréal; jus­qu’à main­te­nant, en­vi­ron une de­mi-dou­zaine de sur­doses mor­telles en­re­gis­trées à Mon­tréal de­puis le dé­but de cette an­née se­raient liées au fen­ta­nyl. Ce nombre pour­rait tou­te­fois être plus éle­vé puisque la cause exacte d’un cer­tain nombre de morts par sur­doses sur­ve­nus cette an­née n’a pas en­core été éta­blie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.