Les di­plo­mates ca­na­diens res­tent en place

La Presse - - ACTUALITÉS - ALEXAN­DER PANETTA

WA­SHING­TON — Même si son per­son­nel di­plo­ma­tique fait aus­si état de pro­blèmes d’ouïe, le Ca­na­da n’imi­te­ra pas les États-Unis en ré­dui­sant les ef­fec­tifs de son am­bas­sade à Cu­ba.

Le gou­ver­ne­ment ca­na­dien, dont cer­tains em­ployés ont si­gna­lé des troubles au­ri­cu­laires, dit col­la­bo­rer étroi­te­ment avec les au­to­ri­tés cu­baines pour dé­cou­vrir la source de ces symp­tômes.

La Mai­son-Blanche fait pour sa part état d’«at­taques acous­tiques» ayant cau­sé une ving­taine de bles­sures au sein de son per­son­nel di­plo­ma­tique de La Ha­vane. Par­mi les autres symp­tômes pré­sen­tés fi­gurent des étour­dis­se­ments, de la fa­tigue, des maux de tête, des pro­blèmes cog­ni­tifs et de la dif­fi­cul­té à s’en­dor­mir.

Fai­sant pla­ner le doute sur le dé­gel his­to­rique de leurs re­la­tions avec Cu­ba, les États-Unis ont an­non­cé hier qu’ils am­pu­te­raient leur pré­sence à l’am­bas­sade d’en­vi­ron 60%. Wa­shing­ton a éga­le­ment an­non­cé un res­ser­re­ment de la dé­li­vrance de vi­sas pour les res­sor­tis­sants cu­bains.

La po­lice fé­dé­rale amé­ri­caine (FBI) tente de dé­ter­mi­ner la cause de ces in­ci­dents, sou­le­vant la pos­si­bi­li­té d’une dé­fec­tuo­si­té dans de l’équi­pe­ment d’es­pion­nage.

Les rap­ports di­plo­ma­tiques entre Wa­shing­ton et La Ha­vane ont été mar­qués par des dé­cen­nies d’alié­na­tion et de sanc­tions éco­no­miques, d’ailleurs tou­jours en vi­gueur. La ré­ou­ver­ture de leur am­bas­sade res­pec­tive avait été le fruit de longues né­go­cia­tions se­crètes, fa­ci­li­tées par le Ca­na­da et le Vatican.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.