Four­nis­seurs Bom­bar­dier n’est pas la seule tou­chée

La Presse - - LA PRESSE AFFAIRES -

Des pi­quets sym­bo­liques ont été éri­gés, hier, par des syn­di­qués d’Uni­for dans plu­sieurs en­tre­prises de l’in­dus­trie aé­ro­spa­tiale au Qué­bec.

Les membres d’Uni­for, af­fi­lié à la FTQ au Qué­bec, veulent ain­si faire com­prendre que ce n’est pas seule­ment Bom­bar­dier, mais toute l’in­dus­trie aéronautique qué­bé­coise qui est frap­pée par la dé­ci­sion du dé­par­te­ment amé­ri­cain du Com­merce d’im­po­ser des droits com­pen­sa­toires de 220 % sur les avions de la C Se­ries ven­dus aux États-Unis.

Les pi­quets étaient sym­bo­liques ; ils n’ont pas en­traî­né de ra­len­tis­se­ment de tra­vail. Les tra­vailleurs ont par­ti­ci­pé à l’ac­tion col­lec­tive pen­dant leur pause re­pas, a ex­pli­qué au cours d’une en­tre­vue avec La Presse ca­na­dienne Serge Du­pont, ad­joint au di­rec­teur qué­bé­cois d’Uni­for. « On le fait de fa­çon pa­ci­fique. »

« L’in­for­ma­tion est ca­na­li­sée tout le temps vers Bom­bar­dier, mais nous, ce qu’on veut dé­mon­trer, c’est que le pro­tec­tion­nisme amé­ri­cain de Do­nald Trump fait mal à l’in­dus­trie de l’aé­ro­spa­tiale au Qué­bec, en ce qui a trait à tous les sous-trai­tants de la C Se­ries et éga­le­ment le mo­to­riste de la C Se­ries », a ex­pli­qué M. Du­pont.

Les sites tou­chés étaient les usines Pratt & Whit­ney à Lon­gueuil, Saint-Hu­bert et Mi­ra­bel, de même que le Centre de fi­ni­tion de Bom­bar­dier de Saint-Laurent, à Mon­tréal.

« Ça a un im­pact outre Bom­bar­dier. On parle de Pratt & Whit­ney, d’Avior, de Hé­roux-Dev­tek. Nous, ce qu’on dit, c’est que de­main ma­tin, si on n’a pas Bom­bar­dier comme chef de file de l’aéronautique, c’est évident qu’on va souf­frir au ni­veau de notre po­pu­la­tion ac­tive de tra­vailleurs », a sou­li­gné M. Du­pont.

Ces pi­quets font par­tie d’une cam­pagne plus large qu’en­tendent me­ner les syn­di­qués d’Uni­for pour faire pres­sion sur le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral, sur l’ad­mi­nis­tra­tion amé­ri­caine et pour sen­si­bi­li­ser le pu­blic, les maires des mu­ni­ci­pa­li­tés concer­nées et tous les tra­vailleurs à l’im­por­tance de l’in­dus­trie aé­ro­spa­tiale, qui compte 40 000 em­plois au Qué­bec.

Une se­maine de lob­by est no­tam­ment pré­vue à la se­maine du 15 oc­tobre à Ot­ta­wa.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.