EN­CORE PRI­VÉ DE WE­BER, DROUIN ET PRICE ?

La Presse - - AFFAIRES - JEAN-FRAN­ÇOIS TREM­BLAY

On a vu à quoi res­sem­ble­rait le vie sans Shea We­ber, Jo­na­than Drouin et Ca­rey Price.

Le Ca­na­dien fe­ra-t-il une autre in­cur­sion dans cet uni­vers ce soir? Le mys­tère reste en­tier.

Shea We­ber a ac­com­pa­gné ses co­équi­piers lors d’un en­traî­ne­ment fa­cul­ta­tif hier. Il a pa­ti­né avec vi­gueur, il a ef­fec­tué ces tirs frap­pés dont lui seul a le se­cret. Joue­ra-t-il ?

L’in­ter­ro­ga­toire n’a pas per­mis d’en ap­prendre beau­coup plus.

«On ver­ra comment ça va. J’ai pa­ti­né, ça ne doit pas être si pire », a dit We­ber.

Comment la bles­sure es­telle sur­ve­nue ?

«Vous sa­vez que je ne peux pas ré­pondre. Je vais pa­ti­ner en­core et on ver­ra. »

OK, plus de 50% de chances d’af­fron­ter les Sabres ?

« Je me sens bien. Je ne sais pas comment je vais me sen­tir sa­me­di. Je vais pa­ti­ner et on ver­ra. »

Bon. À dé­faut de sa­voir si We­ber joue­ra, on peut au moins s’in­ter­ro­ger sur la bri­gade dé­fen­sive en son ab­sence. Face au Wild, Jeff Pe­try a ac­cu­mu­lé les mi­nutes, 27 min 28 s pour être plus pré­cis. C’est son plus haut to­tal en sai­son « ré­gu­lière » de­puis l’ar­ri­vée de Claude Ju­lien.

«Il a bien joué, a dit l’en­traî­neur-chef. Les joueurs qui ac­cu­mulent les mi­nutes vont faire des er­reurs. On l’a vu avec Ryan Su­ter du Wild, Erik Karls­son des Sé­na­teurs. Quand tu joues de grosses mi­nutes, tu vas faire des er­reurs ici et là. Il a été quand même so­lide pour nous. »

De son cô­té, Joe Mor­row s’est dan­ge­reu­se­ment ap­pro­ché des 20 mi­nutes. Dan­ge­reu­se­ment, car l’opé­ra­tion était pé­rilleuse par mo­ments. C’était son plus haut to­tal dans un match de sai­son « ré­gu­lière » de­puis fé­vrier 2016.

« Il est jeune, a ajou­té Ju­lien. Il n’a pas eu un bon camp, mais il s’amé­liore à me­sure que la sai­son avance. Il montre des signes d’un bon joueur qui prend de l’ex­pé­rience. Mor­row est ca­pable de jouer des matchs comme ce­lui de jeu­di. »

Les mi­nutes of­fen­sives

Le chan­ge­ment a fait grand bruit: Tor­rey Mit­chell a été rem­pla­cé tard dans le match face au Wild par Charles Hu­don au centre d’Alex Gal­che­nyuk et d’Art­tu­ri Leh­ko­nen. Mit­chell y était en dé­but de match pour contrer les trios ad­verses. Hu­don y a ter­mi­né le match pour ses ca­pa­ci­tés of­fen­sives.

Jo­na­than Drouin (haut du corps) ne s’est pas en­traî­né hier et sa pré­sence face aux Sabres de­meure très in­cer­taine. Dans tous les cas, si l’ex­pé­rience est à re­faire, Hu­don est prêt.

« J’ai joué par­tout, a dit Hu­don. Avec Équipe Ca­na­da, j’ai joué à la droite. Dans la Ligue amé­ri­caine, j’ai joué au centre. Toute ma vie, j’ai aus­si joué à gauche. N’im­porte quelle po­si­tion, je suis ca­pable de le faire. Jouer au centre vient avec des res­pon­sa­bi­li­tés, mais je me sens ca­pable de le faire. Ce n’est pas moi qui prends la dé­ci­sion. Je joue­rai avec les joueurs avec les­quels je se­rai ju­me­lé à la po­si­tion qu’ils me don­ne­ront. »

Claude Ju­lien n’a pas dé­voi­lé ses cartes. Il s’est conten­té de rap­pe­ler que «Hu­don peut dé­pan­ner.»

Ce qui nous amène lo­gi­que­ment au gar­dien de but. Ca­rey Price s’est en­traî­né en so­li­taire avant ses co­équi­piers. Même me­nu que la veille : pa­tin, dé­pla­ce­ments, tirs lé­gers. Mais voi­là que s’ajoute Al Mon­toya (haut du corps) à la liste des bles­sés.

«On es­saie d’être noir ou blanc avec Ca­rey Price, mais mé­di­ca­le­ment, il n’y a au­cune ga­ran­tie, a ex­pli­qué Ju­lien. Par­fois, un joueur re­vient plus vite, par­fois, c’est plus long. Ce n’est de la faute à per­sonne. Je peux vous dire que c’est en­cou­ra­geant de le voir sur la glace une deuxième jour­née. Pour sa date de re­tour, je ne sais pas. »

Za­cha­ry Fu­cale a été rap­pe­lé du Ro­cket de La­val pour épau­ler Lind­gren, qui de­vrait donc, sans sur­prise, af­fron­ter les Sabres. Mais quand ton gar­dien auxi­liaire pré­sente une ef­fi­ca­ci­té de ,961, la si­tua­tion de­vant le fi­let de­vient le ca­det des sou­cis de l’en­traî­neur.

« Il est humble mais ne manque pas de confiance [en lui]. Il fait les ar­rêts qu’il a à faire et ça donne confiance aux joueurs de­vant lui. »

« On es­saie d’être noir ou blanc avec Ca­rey Price, mais mé­di­ca­le­ment, il n’y a au­cune ga­ran­tie. [...] Je peux vous dire que c’est en­cou­ra­geant de le voir sur la glace une deuxième jour­née. Pour sa date de re­tour, je ne sais pas. » — Claude Ju­lien

PHO­TO AN­DRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Le dé­fen­seur Shea We­ber s’est en­traî­né hier avec ses co­équi­piers mais il pour­rait néan­moins man­quer le match de ce soir contre les Sabres.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.