Les Ca­na­diennes face à une équipe d’ex­pan­sion... chi­noise

La Presse - - SPORTS HOCKEY - PAS­CAL MILANO

Il y au­ra de la vi­site loin­taine et in­édite, en dé­but d’après­mi­di, au Centre Bell (13h). Tou­jours in­vain­cues après quatre ren­contres, les Ca­na­diennes de Mon­tréal af­fron­te­ront le Red Star de Kun­lun dans le cadre d’un match de la sai­son de la Ligue ca­na­dienne de ho­ckey fé­mi­nin (LCHF).

In­utile de sor­tir votre at­las de géo­gra­phie nord-amé­ri­caine, l’équipe d’ex­pan­sion joue à Shenz­hen, ville chi­noise de plus de 10 mil­lions d’ha­bi­tants si­tuée près de Hong Kong. Mal­gré des contraintes as­sez évi­dentes, cette en­trée dans la LCHF a un but clair: per­mettre au ho­ckey chi­nois de faire bonne fi­gure, dans plus de quatre ans, aux Jeux olym­piques de Pé­kin. «On ne veut pas sim­ple­ment par­ti­ci­per, mais ga­gner, aver­tit l’en­traî­neuse amé­ri­caine de l’équipe, Di­git Murphy, ren­con­trée à l’aré­na Ahunt­sic, hier. Si nous avons une gar­dienne en grande forme et 15 ou 16 joueuses bien en­traî­nées pen­dant quatre ans, il n’y a au­cune rai­son de ne pas pré­tendre à une mé­daille. Il faut y croire, on a même lan­cé le ha­sh­tag #bei­jing­mi­racle2022. »

L’ob­jec­tif est am­bi­tieux dans un sport ar­chi­do­mi­né par les équipes na­tio­nales des ÉtatsU­nis et du Ca­na­da. Avec un bas­sin chi­nois de 294 joueuses li­cen­ciées, en­core fal­lait-il ima­gi­ner de bons moyens pour ten­ter d’y ar­ri­ver. Si le vo­let mas­cu­lin du Red Star, en­traî­né par Mike Kee­nan, a re­joint la Ligue conti­nen­tale (KHL), l’équipe fé­mi­nine a ra­pi­de­ment je­té son dé­vo­lu sur la Ligue ca­na­dienne. Consti­tuer une équipe 100% chi­noise au­rait ce­pen­dant été une er­reur, croit Murphy. « En ali­gnant 20 joueuses [chi­noises] dans cette ligue, on se se­rait fait battre à plate cou­ture. Notre pro­prié­taire Billy Ngok a alors lan­cé l’idée d’avoir deux équipes et on a choi­si de mé­lan­ger des joueuses chi­noises avec des joueuses in­ter­na­tio­nales. Par ailleurs, on s’ins­pire du mo­dèle sud-co­réen en ten­tant de trou­ver des joueuses d’ori­gine chi­noise, en Amé­rique du Nord, qui pour­raient faire par­tie de l’équipe olym­pique.»

L’ali­gne­ment du Red Star est donc com­po­sé de joueuses chi­noises, amé­ri­caines, ca­na­dienne et fin­lan­daise. Pour l’ins­tant, l’équipe pré­sente une fiche de 1-3-0 après des pas­sages par Mar­kham et Cal­ga­ry. De son cô­té, l’équipe soeur du Red Star, les Rays de Vanke, a rem­por­té quatre de ses cinq pre­mières ren­contres. Par la force des choses, les deux for­ma­tions doivent com­po­ser avec les longs voyages entre l’Amé­rique du Nord et la Chine. « On a trou­vé une ma­nière créa­tive de pro­cé­der en dé­cou­pant la sai­son en plu­sieurs por­tions de six se­maines, ra­conte Murphy. On ne peut pas faire des al­lers-re­tours après chaque match, non? Après notre camp d’en­traî­ne­ment, on a joué des matchs pré­pa­ra­toires à Vancouver, Buf­fa­lo, Bos­ton, puis Prin­ce­ton. On a com­men­cé notre sai­son il y a trois se­maines, et Mon­tréal re­pré­sente la der­nière es­cale de cette por­tion. En­suite, on re­tourne à Shenz­hen jus­qu’à Noël. »

Une ques­tion de voyage

Murphy peut s’ap­puyer sur une vaste ex­pé­rience du ho­ckey fé­mi­nin et du sport en gé­né­ral pour ten­ter de me­ner à bien ce dé­fi. Elle a en­traî­né l’équipe de l’Uni­ver­si­té Brown pen­dant près de 25 ans avant de re­joindre les Blades de Bos­ton en 2012. Au cours des trois sai­sons dans la LCHF, elle a rem­por­té deux Coupes Clark­son. La vo­lu­bile en­traî­neuse a éga­le­ment lan­cé la Uni­ted Wo­men’s La­crosse League, en 2016.

On l’a vu, son tra­vail dé­passe lar­ge­ment le cadre de la simple ges­tion d’une équipe. Ses joueuses et elle sont consi­dé­rées comme des am­bas­sa­drices de ce sport. «Pen­dant le camp d’en­traî­ne­ment, nous avons fait quelques ac­ti­vi­tés à l’ex­té­rieur de la glace, mais pas au­tant que nous l’au­rions sou­hai­té. On a par­ti­ci­pé à quelques évè­ne­ments et conven­tions, mais ça ne fait que com­men­cer. On n’a pas en­core joué de match à do­mi­cile. On va al­ler dans les écoles, les en­tre­prises et même les centres com­mer­ciaux, où l’on re­trouve beau­coup de pa­ti­noires. »

Avant de re­trou­ver Shenz­hen pour le dé­but de cette aven­ture, le Red Star af­fron­te­ra éga­le­ment les Ca­na­diennes, de­main et mar­di, à l’aré­na Mi­chel-Nor­man­din.

« En ali­gnant 20 joueuses [chi­noises] dans cette ligue, on se se­rait fait battre à plate cou­ture... » — Di­git Murphy, en­traî­neuse du Red Star

PHO­TOS FRAN­ÇOIS ROY, LA PRESSE

Les joueuses du Red Star de Kun­lun lors d’un en­traî­ne­ment, hier, à l’aré­na d’Ahunt­sic. L’équipe com­po­sée de joueuses chi­noises et in­ter­na­tio­nales est en Amé­rique du Nord de­puis près de six se­maines. Mon­tréal re­pré­sente sa der­nière es­cale avant son re­tour à do­mi­cile, à Shenz­hen, près de Hong Kong.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.