«On n’est pas dans ce que moi je cherche»

La STO doit être consi­dé­ré par la Ville dans les nou­veaux pro­jets

La Revue - - ACTUALITÉS - YAN­NICK BOUR­SIER yan­nick.bour­sier@tc.tc

Près d’un a après avoir fait une sor­tie exi­geant que la STO soit consul­tée lors de nou­veaux pro­jets à la Ville, Gilles Car­pen­tier es­time que la si­tua­tion n’est pas en­core ré­glée.

Ce der­nier avait fait cette sor­tie lorsque la Ville avait ap­prou­vé un pro­jet de plu­sieurs cen­taines de mai­sons dans le sec­teur de Mas­sonAn­gers où seule­ment deux lignes d’au­to­bus opèrent. Lorsque ques­tion­né à sa­voir si ça a chan­gé de­puis sa sor­tie, la ré­ponse du pré­sident de la STO est simple. «Non».

Il re­con­naît tou­te­fois que le dos­sier a fait l’ob­jet de dis­cus­sions. «Mme Lajoie et Mme Thif­feault (la di­rec­trice gé­né­rale de Ga­ti­neau et de la STO) font des ef­forts pour s’as­su­rer que l’har­mo­ni­sa­tion est le plus op­ti­mi­sée pos­sible. Mais on n’est pas dans ce que moi je cherche.

«Moi je cherche plus de proac­ti­vi­té et plus d’ana­lyse avant d’ac­cep­ter les pro­jets, in­dique Gilles Car­pen­tier. Je ne suis pas sa­tis­fait de l’ac­cent qui est mis sur les be­soins en trans­port en com­mun. Je vais être plus sa­tis­fait quand on va faire plus de proac­ti­vi­té et que les be­soins en trans­port en com­mun vont être ana­ly­sés à prio­ri plus qu’à post-prio­ri.»

SCHÉ­MA D’AMÉ­NA­GE­MENT

La so­lu­tion pour la STO vient d’un ou­til pré­vu dans le sché­ma d’amé­na­ge­ment qui a été ap­prou­vé par Qué­bec à la fin 2015. La Ville obli­ge­ra les pro­mo­teurs à réa­li­ser une pla­ni­fi­ca­tion d’en­semble pour un sec­teur où un pro­jet se réa­lise, alors que pré­sen­te­ment, la Ville de­mande une étude de cir­cu­la­tion pour le pro­jet seule­ment. Cette pla­ni­fi­ca­tion de­vra te­nir compte du trans­port en com­mun.

Gilles Car­pen­tier re­con­naît le bien­fait de ce chan­ge­ment, mais il fau­dra at­tendre en­core un an avant de voir le sché­ma d’amé­na­ge­ment mis en fonc­tion. «On est dans le pro­ces­sus de confor­mi­té. Tant que le sché­ma n’est pas en place, l’ou­til n’est pas dis­po­nible.»

(Pho­to TC Me­dia –Ar­chives)

Le maire de Ga­ti­neau Maxime Ped­neaud-Jo­bin et le pré­sident de la STO, Gilles Car­pen­tier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.