Un par­cours dans les dos­siers de la STO

La Revue - - ACTUALITÉS - YAN­NICK BOUR­SIER yan­nick.bour­sier@tc.tc

En 2016, le pré­sident de la STO, Gilles Car­pen­tier a lan­cé quelques pro­jets. Il a ac­cep­té de faire quelques ar­rêts sur ce par­cours de 2016 à la STO pour voir où en sont les dos­siers.

pas re­lan­cé l’or­ga­ni­sa­tion parce que ces gens­là sont très oc­cu­pés. C’est un sou­hait que j’ai ex­pri­mé parce que ça nous aide. C’était pour étof­fer la ré­flexion. En cours d’an­nées, je vais voir si l’équipe de Mme La­fre­nière (Re­née La­fre­nière di­rec­trice dé­ve­lop­pe­ment, mar­ke­ting com­mu­ni­ca­tions) est ca­pable d’en­ca­drer une ré­flexion là-des­sus.»

NORMES DE SER­VICES

En 2015, la STO avait amor­cé un tra­vail pour re­voir ses normes de ser­vices, c’est-à-dire les règles qui ré­gissent les dé­ci­sions de la STO dans l’éla­bo­ra­tion de ses cir­cuits d’au­to­bus (par exemple, la dis­tance de marche maxi­male pour un ar­rêt d’au­to­bus). Le tra­vail de­vait être com­plé­té en 2016

«On a été obli­gé de re­tar­der ça un peu. Ça de­vrait être dis­po­nible en fé­vrier ou mars. C’est du tra­vail qui avance bien. On au­rait ai­mé res­ter dans l’échéan­cier pré­vu. Un plan, ça doit être dy­na­mique, vi­vant et adap­table. On a ac­cep­té de re­pous­ser.»

PARC-O-BUS RIVERMEAD

La STO avait pré­vu agran­dir le parc- o-bus Rivermead en rai­son de la fer­me­ture du par­co-bus de l’Hip­po­drome. L’agran­dis­se­ment de­vait se faire à même le sol, mais une pro­po­si­tion pour un sta­tion­ne­ment éta­gé était aus­si sur la table.

«On a mis ça sur la glace. On pré­fère mettre nos ef­forts à la bo­ni­fi­ca­tion du ser­vice. Je vous di­rais que ça porte fruit. On est à la hau­teur des ca­pa­ci­tés li­bé­rées. On va de­voir faire des ana­lyses plus poin­tues de l’ori­gine des uti­li­sa­teurs et es­sayer de ci­bler les gens pour qu’ils prennent l’au­to­bus à leur seuil de porte.»

2017

C’est quoi l’en­jeu im­por­tant pour la STO en 2017 ? «Il y en a plus qu’un, in­dique Gilles Car­pen­tier. L’étude d’op­por­tu­ni­té de l’ouest est très im­por­tante. S’ajoute à ça comme com­plé­ment, l’ar­ri­mage avec le lan­ce­ment du train lé­ger en 2018. Le troi­sième que je vais dire, c’est le fi­nan­ce­ment du pro­lon­ge­ment du Ra­pi­bus jus­qu’à La­brosse. C’est dans la ma­chine, on at­tend tou­jours le chèque.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.