Joseph Phan n’ira pas aux Mon­diaux ju­niors

La Revue - - SPORTS - AN­TO­NY DA SIL­VA-CASIMIRO an­to­ny.da­sil­va­ca­si­mi­ro@tc.tc

Le re­tour dans son pa­te­lin ne s’est peut- être pas ponc­tué avec les ob­jec­tifs qu’il avait en tête, mais Joseph Phan au­ra lais­sé sa trace.

Ac­com­pa­gné de ses deux en­traî­neurs Yvan Des­jar­dins et Vio­laine Émard, l’an­cien pro­duit du CPA As­ti­cou avait ima­gi­né deux sce­na­rios: re­tour­ner à La­val avec un top 10 aux Cham­pion­nats ca­na­diens se­niors, pré­sen­tés à la Place TD à Ot­ta­wa, et son billet pour Tai­pei, en Chine en mars.

Igno­ré par Pa­ti­nage Ca­na­da et avec une 11e place en rai­son d’un poin­tage de 196,78 – soit à moins de cinq points de la 10e po­si­tion, le pa­ti­neur ar­tis­tique de 15 ans est re­tour­né bre­douille.

Pour la plus im­por­tante com­pé­ti­tion de l’an­née chez les ju­niors, il a été pré­fé­ré à son co­équi­pier Ni­co­las Nadeau ain­si qu’aux On­ta­riens Ro­man Sa­dovs­ky et Con­rad Or­zel.

Les deux pre­miers ont res­pec­ti­ve­ment fi­ni 4e et 9e chez les se­niors tan­dis que le se­cond est le vice- cham­pion ju­nior au pays. Chaque membre de ce trio qui re­pré­sen­te­ra le Ca­na­da est tous plus âgé que Phan.

« On est su­per dé­çu, a fait sa­voir Yvan Des­jar­dins. On nous avait dit que sa place était presque as­su­rée, mais on ne le sait ja­mais jus­qu’à la fin. Les per­sonnes qui sont au dé­ve­lop­pe­ment à Pa­ti­nage Ca­na­da au­raient vou­lu le voir, mais un autre co­mi­té a pré­fé­ré le pa­ti­neur ju­nior, car il a per­for­mé au- de­là des at­tentes.»

Ce qui a fait la dif­fé­rence? Le triple-axel que Con­rad a réus­si.

Se­lon Des­jar­dins, son pro­té­gé maî­trise le triple-axel, mais on ne vou­lait pas lui im­po­ser deux nou­veaux élé­ments dans sa rou­tine, lui qui avait un qua­druple saut à exé­cu­ter.

Les pro­chains mois se­ront à tra­vailler le triple-axel. Phan a en­core quatre autres chances de par­ti­ci­per aux Mon­diaux ju­niors.

Sa­me­di après son pro­gramme long, le cham­pion ca­na­dien chez les no­vices (2014) et ju­niors (2016) pa­rais­sait sou­la­gé et calme. Au dé­but de la se­maine, ce n’était pas le cas, lui qui était in­ti­mi­dé par la pré­sence de ses idoles comme Pa­trick Chan et Nam Nguyen.

La pres­sion s’est envolée lors­qu’il a tou­ché la glace de la rue Bank.

Le fils de pa­rents chi­nois et viet­na­mien peut dire mis­sion ac­com­plie sur plu­sieurs as­pects.

Le pre­mier d’entre eux? Phan a réus­si son qua­druple-toe, un saut dif­fi­cile, pour la pre­mière fois lors d’une com­pé­ti­tion.

Puis, il était épa­té pour lui-même lors­qu’on lui a ap­pris que Pa­trick Chan, au même âge en 2006, avait ob­te­nu un ré­sul­tat in­fé­rieur à son pro­gramme court, lui qui ef­fec­tuait aussi sa pre­mière ten­ta­tive chez les se­niors âgé de 15 ans seule­ment.

«Je ne dois pas trop y pen­ser Je sais que c’est loin d’être fi­ni. Je dois conti­nuer de tra­vailler et de m’amé­lio­rer », a d’abord lan­cé le prin­ci­pal in­té­res­sé, se rap­pe­lant qu’il n’avait ja­mais ter­mi­né aussi bas dans un clas­se­ment. Une mo­ti­va­tion de plus.

«Mais je peux dire que j’ai fait mieux que lui», a-t-il ajou­té d’un ton fier.

Le plus jeune joueur du groupe de 21 pa­ti­neurs a ce­pen­dant fait ses preuves, a ad­mis Des­jar­dins, qui était im­pres­sion­né de voir son élève à l’oeuvre dans la cour des grands. Il avait même son fan club dans les es­trades, sur­tout com­po­sé de ses co­équi­piers à l’école d’ex­cel­lence Ro­se­mère et d’une quin­zaine de ses cou­sins ha­bi­tant dans la ré­gion.

«À le voir, tu ne pou­vais pas dire que c’était le plus jeune ou le moins ex­pé­ri­men­té. Il a mon­tré qu’il avait sa place. Il a même mieux fait que cer­tains.»

(Pho­to TC Me­dia – An­to­ny Da Sil­va-Casimiro)

Joseph Phan a dû faire une croix sur les Cham­pion­nats mon­diaux ju­niors.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.