Un fort sen­ti­ment de sé­cu­ri­té à l’école du Vieux-Ver­ger

La Revue - - SPORTS - AMÉ­LIE DES­MA­RAIS ame­lie.des­ma­rais@tc.tc

L’idée prin­ci­pale der­rière le pro­jet BANDAMIS est ve­nue d’une en­sei­gnante de l’école, Na­tha­lie Huard. Elle sou­hai­tait que les élèves puissent « avoir un es­pace pri­vi­lé­gié qu’ils s’ap­pro­prie­raient au quo­ti­dien. Un lieu in­time qui don­ne­rait l’oc­ca­sion aux en­fants de maintenir des liens d’ami­tié ou de s’en faire de nou­veaux».

La di­rec­trice de l’éta­blis­se­ment, Li­son Mon­tam­beault, ex­plique que les deux bancs sont un sym­bole de pré­ven­tion contre l’in­ti­mi­da­tion et la vio­lence.

Elle confirme que l’école du Vieux-Ver­ger n’a que «très très peu de cas d’in­ti­mi­da­tion». «Nous avons fait un son­dage au­près des élèves et il a ré­vé­lé que 84% d’entre eux ont un sen­ti­ment de sé­cu­ri­té au sein de l’éta­blis­se­ment.»

Elle ajoute que la pré­sence des bancs ser­vi­ra à contrer l’iso­le­ment et créer un sen­ti­ment d’em­pa­thie.

(Pho­to: Gra­cieu­se­té École du Vieux-Ver­ger)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.