S'im­pli­quer pour faire une dif­fé­rence

La Revue - - SPORTS - PAS­CAL LA­PLANTE pas­cal.la­plante@tc.tc

Le CISSS de l’Ou­taouais a peut-être re­cru­té un fu­tur mé­de­cin avant le temps.

Maude Pe­ter­son a bien l’in­ten­tion de pour­suivre son par­cours en san­té après avoir confir­mé sa pas­sion pour ce do­maine avec des heures de bé­né­vo­lat, cet été, en mi­lieu hos­pi­ta­lier.

La jeune bé­né­vole a ob­te­nu la bourse de l’As­so­cia­tion des bé­né­voles des mi­lieux hos­pi­ta­liers du CSSSG pour s’être dé­mar­quée lors de son pas­sage comme par­ti­ci­pante du pro­gramme es­ti­val.

Elle a pas­sé du temps dans plu­sieurs sec­teurs: chi­mio­thé­ra­pie, ra­dio- on­co­lo­gie, à l’ac­cueil pour les ren­dez- vous et les prises de sang… un pas­sage qui l’au­ra mar­qué de la bonne fa­çon et in­ci­té à pour­suivre dans le do­maine de la san­té.

« Mon sou­hait c’est d’étu­dier en médecine et je vou­lais faire du bé­né­vo­lat pour connaître un en­vi­ron­ne­ment nou­veau. Mais ça m’a ap­por­té beau­coup plus que ça. C’était su­per de pou­voir pas­ser du temps avec des pa­tients, de tis­ser des liens d’ami­tié » .

Il s’agis­sait de la pre­mière an­née de bé­né­vo­lat pour la jeune femme ori­gi­naire de Cant­ley. Elle a ap­pris beau­coup de son été: « Ça m’a per­mis d’ap­pri­voi­ser le do­maine, de connaître com­ment ça se passe. Mais j’ai sur­tout trou­vé ça mer­veilleux de m’im­pli­quer et j’ai ai­mé faire une dif­fé­rence. »

La bourse de l’As­so­cia­tion des bé­né­voles en mi­lieux hos­pi­ta­liers lui a été d’ailleurs re­mise pour avoir fait preuve d’ini­tia­tive et d’en­tre­gent pen­dant son pas­sage. Elle a su se mon­trer po­ly­va­lente et flexible, peu im­porte les ho­raires qui lui ont été pro­po­sés.

« Qu’il soit six heures et de­mi du ma­tin, ou peu im­porte, je pou­vais pas­ser mes jour­nées là- bas. Pas­ser du temps avec les per­sonnes ma­lades, tu ne dé­ve­loppes pas ça nulle part ailleurs. »

Dans tous les sec­teurs où elle s’est im­pli­quée, c’est par­ti­cu­liè­re­ment lors du temps qu’elle a don­née en chi­mio­thé­ra­pie que Maude Pe­ter­son dit avoir ap­pré­cié son ex­pé­rience de bé­né­vo­lat en mi­lieu hos­pi­ta­lier: « On pou­vait pas­ser du temps avec les pa­tients. On a dé­ve­lop­pé des liens, on les voyait tou­jours, On s’est dé­ve­lop­pé des ami­tiés dans cer­tains cas. »

« Je vou­lais faire du bé­né­vo­lat pour connaître un en­vi­ron­ne­ment nou­veau. Mais ça m’a ap­por­té beau­coup plus que ça» -Maude Pe­ter­son, par­ti­ci­pante au pro­gramme de jeunes bé­né­voles

(Photo: TC Media – Pas­cal La­plante)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.