Les voi­tures, une autre fa­çon de rê­ver

La Revue - - ACTUALITÉS - YAN­NICK BOURSIER yan­nick. boursier@ tc. tc

En met­tant de l’avant les voi­tures de luxe qu’il pos­sède, Oli­vier Ben­lou­lou cherche aus­si à ins­pi­rer la pro­chaine gé­né­ra­tion comme avec son émis­sion d’ailleurs.

Dans les lo­caux d’OB Pres­tige Au­to, les vi­si­teurs peuvent voir une soixan­taine de voi­tures de luxe comme des Fer­ra­ri, des Bu­gat­ti et des Lam­bor­ghi­ni, entre autres. Cer­tains sont des mo­dèles très rares et ré­ser vés seule­ment aux grands col­lec­tion­neurs.

Du lot, cer­taines voi­tures sont à vendre et d’autres font par­tie de la col­lec­tion pri­vée d’Oli­vier Ben­lou­lou. Et l’homme d’af­faires est heu­reux de pou­voir les mon­trer aux gens qui sou­haitent les voir.

« Ce qui est fan­tas­tique de l’au­to­mo­bile, c’est que ça vient cher­cher le monde et c’est à tout âge. Et c’est ma­gique. Les gens ont les yeux pé­tillants, étin­ce­lants et ça les fait rê­ver. Ça les ra­mène à leur époque ou ça les fait rê­ver à quelque chose. »

« J’es­saye un peu de chan­ger la men­ta­li­té du monde, ajoute- t- il. Des gens rentrent ici et disent: « Ja­mais de la vie je ne vais être ca­pable de me payer une voi­ture comme ça » . Est- ce que tu com­prends que tu viens juste de te condi­tion­ner à ne ja­mais avoir une voi­ture comme ça? »

Der­niè­re­ment, il a fait une jour­née porte ou­verte et il a été im­pres­sion­né d’en­tendre un jeune dire qu’un jour, il au­rait lui aus­si sa Bu­gat­ti. « Il a com­pris quelque chose. Il faut être positif, le vi­sua­li­ser et le dé­si­rer. Je suis un pra­ti­quant de la loi de l’at­trac­tion. De­mande, crois et ob­tiens. Toute ma vie a été comme ça. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.