Dans le moule d’Uni­gym

La Revue - - SPORTS - AN­TO­NY DA SIL­VA-CASIMIRO an­to­ny.da­sil­va­ca­si­mi­ro@tc.tc

Quand ils voient Be­noit Trem­blay ac­cu­mu­ler mé­daille après mé­daille, les di­ri­geants d’Uni­gym ne peuvent ca­cher leur sou­rire.

L’ado de 14 ans, à l’ins­tar de plu­sieurs autres jeunes de son âge, n’est pas le pre­mier à se dé­mar­quer. En gym­nas­tique ar­tis­tique mas­cu­line seule­ment dans les der­nières an­nées, on peut no­tam­ment pen­ser à Sa­muel Gau­det-Pel­le­rin ou à Par­sa Ya­dol­la­hi, qui ont ex­cel­lé au plus haut ni­veau.

Ce qui rend Be­noit un peu plus spé­cial, c’est qu’il est l’un des pre­miers pro­duits mo­de­lés com­plè­te­ment au goût d’Uni­gym.

«Ça dé­montre qu’on a bien fait d’unir les clubs il y a sept ans. Be­noit a été for­mé par Uni­gym du dé­but à la fin et on voit les ré­sul­tats que ç’a don­nés», ra­conte Ja­cynthe Har­per, di­rec­trice tech­nique de l’unique club de gym­nas­tique.

Par­tout où il est pas­sé, le pro­té­gé de Fran­cis Tes­sier a tout ra­flé. Évo­luant contre les meilleurs de la pro­vince, il n’est pas rare de voir Be­noit re­par­tir avec les grands hon­neurs.

Sur­tout que sa force est qu’il n’ex­celle pas dans un seul ap­pa­reil, mais bien aux six, fait sa­voir Mme Har­per. Aux der­niers cham­pion­nats pro­vin­ciaux, ce pas­sion­né de la gym­nas­tique, qui compte de nom­breux titres qué­bé­cois, a ter­mi­né pre­mier à toutes les épreuves, ex­cep­tée au sol où il a pris le deuxième rang.

Un contraste avec ses dé­buts lors­qu’il était haut comme trois pommes.

«Je sau­tais par­tout sur mon so­fa. Mes pa­rents étaient sû­re­ment tan­nés que je le ma­gane, ils m’ont donc ins­crit à la gym­nas­tique», dé­clare l’es­poir ou­taouais pour les Jeux du Ca­na­da qui mul­tiple les camps d’en­traî­ne­ment que ce soit en Sas­kat­che­wan, en Al­ber­ta ou ailleurs dans la pro­vince qué­bé­coise.

Lors de ces évé­ne­ments, il a même pu se me­su­rer et pra­ti­quer avec non seule­ment l’élite ca­na­dienne, mais aus­si mexi­caine et al­le­mande.

Pour la sai­son 2017-2018, Be­noit fe­ra le saut au ni­veau na­tio­nal et fi­gu­re­ra par­mi les plus jeunes de la ca­té­go­rie. Là, il se­ra ques­tion de réus­sir des stan­dards s’il veut es­pé­rer par­ti­ci­per aux camps pour l’équipe ca­na­dienne ju­nior. La marche est énorme pour ce­lui qui a ra­flé en 2017 une ving­taine d’hon­neurs.

«Cette an­née, ça va être dif­fi­cile. Je vais être l’un des plus jeunes, si ce n’est pas le plus jeune. C’est ma pre­mière an­née où je peux faire des grosses com­pé­ti­tions comme les cham­pion­nats ca­na­diens ou en­core les Jeux du Ca­na­da», sou­ligne l’élève en se­con­daire 3 au pro­gramme sport-études, qui rêve aux Cham­pion­nats du monde et Jeux olym­piques.

La gym­nas­tique pour lui, c’est une pas­sion. De­puis 2012, il passe plus de 20 heures par se­maine à s’en­traî­ner au centre spor­tif sur les dif­fé­rents ap­pa­reils.

Et Be­noit ne s’en lasse pas, re­gar­dant même des vi­déos sur YouTube de Ko­hei Uchi­mu­ra, le sex­tu­plé cham­pion du monde entre 2009 et 2015, du­rant ses mo­ments libres ou en­core en sau­tant sur la tram­po­line dans sa cour ar­rière.

«S’il ne s’était pas bles­sé à Mon­tréal plus tôt ce mois-ci, il au­rait sû­re­ment dé­fen­du son titre. J’étais jus­te­ment là pour le voir. Et quand il y a des grosses com­pé­ti­tions à Ga­ti­neau (sé­lec­tions olym­piques), je suis bé­né­vole, aux pre­mières loges pour les voir», a conclu le prin­ci­pal in­té­res­sé qui rêve d’un jour être sur les mêmes ap­pa­reils qu’Uchi­mu­ra.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.