«On est tout à fait so­li­daire» - Marc Lan­gis

La Revue - - ACTUALITÉS - MA­RIE PIER LÉCUYER ma­rie­pier.le­cuyer@tc.tc

Même si L’Avant-Pre­mière de­vra quit­ter en 2019 les lo­caux qu’elle uti­lise dans l’édi­fice du Conser­va­toire de mu­sique de Ga­ti­neau, Marc Lan­gis se dit so­li­daire de l’or­ga­ni­sa­tion.

« Il y a vrai­ment un be­soin pour ces or­ga­ni­sa­tions-là d’avoir des es­paces adé­quats, note d’en­trée de jeu le di­rec­teur du Conser­va­toire. Mais en même temps, nous le Conser­va­toire on est dans un dé­ve­lop­pe­ment ac­tuel­le­ment, dans une ex­pan­sion.»

C’est que le Conser­va­toire de mu­sique de Ga­ti­neau offre de­puis quelques an­nées le pro­gramme de bac­ca­lau­réat et de maî­trise et est donc as­su­jet­tis à des normes uni­ver­si­taires. Il était donc né­ces­saire de ré­cu­pé­rer éven­tuel­le­ment les es­paces uti­li­sés par L’Avant-Pre­mière, au risque de perdre la pos­si­bi­li­té de pou­voir of­frir ces pro­grammes aux mu­si­ciens d’ici.

Mal­gré le dé­mé­na­ge­ment obli­gé de L’Avant­Pre­mière, les deux or­ga­ni­sa­tions gardent un bon lien. «On est tout à fait so­li­daire», in­siste Marc Lan­gis.

Il croit par ailleurs en l’im­por­tance de pré­ser­ver le tout. «Il y a une vie cultu­relle ex­tra­or­di­naire qui gra­vite au­tour de L’Avant­Pre­mière et je suis le pre­mier sen­sible à ce­la», conclut-il.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.