SLOW FOOD, un moyen de pré­ser­ver notre san­té et notre pla­nète

La Revue - - ACTUALITÉS - PLAMERDY GASOLE Po­ly­va­lente Le Car­re­four

En gros, le Slow Food est une or­ga­ni­sa­tion agroa­li­men­taire dé­clen­chée dans les an­nées 80 par Car­lo Pe­tri­ni et un groupe des mi­li­tants qui a pour but de pro­mou­voir l’ac­cès à une nour­ri­ture saine pour les consom­ma­teurs, les culti­va­teurs ain­si que pour la pla­nète. Quelles sont les va­leurs de cette as­so­cia­tion?

Leur concept de la nour­ri­ture est ba­sé sur trois prin­cipes fon­da­men­taux : bon, propre et juste.

-Bon : pour la qua­li­té de même que la sa­veur d’un ali­ment sain;

-Propre : pour une pro­duc­tion point né­faste à l’en­vi­ron­ne­ment;

-Juste : pour des prix ac­ces­sibles aux consom­ma­teurs, des condi­tions équi­tables et une bonne ré­mu­né­ra­tion des pro­duc­teurs.

Com­ment compte-elle at­teindre son but?

Slow Food est dé­sor­mais un mou­ve­ment mon­dial com­pre­nant des mil­lions de per­sonnes et in­cluant plus de 160 pays dont le Ca­na­da. Le mou­ve­ment est ac­tif au Ca­na­da de­puis plus de dix ans, spé­cia­le­ment dans les ré­gions de Mon­tréal, de l’On­ta­rio, des Ma­ri­times et de la Co­lom­bieB­ri­tan­nique. Ce­lui-ci vient en aide aux culti­va­teurs lo­caux par des con­seils et au ni­veau fi­nan­cier pour qu’ils puissent connaitre et ex­ploi­ter leurs terres tout en res­pec­tant l’en­vi­ron­ne­ment, mais aus­si à com­battre d’une cer­taine fa­çon la fa­mine, car plus il y a des cultures plus il y au­ra de nour­ri­ture; chose pri­mor­diale pour cette po­pu­la­tion mon­diale crois­sante. De plus, les ali­ments pro­duits dans une ré­gion coutent moins que ceux im­por­tés d’ailleurs et sont plus frais, ne né­ces­si­tant pas d’agents conser­va­teurs. En ef­fet, si les ha­bi­tants d’une contrée ne consom­maient que leurs pro­duits lo­caux ( ex­cep­té ceux qui ne poussent pas dans ce ter­ri­toire à cause du cli­mat), on n’au­rait plus be­soin d’uti­li­ser cer­taines mé­thodes de conser­va­tion qui at­té­nuent le gout, la tex­ture de même que les at­tri­buts nu­tri­tives de plu­sieurs ali­ments.

Les avan­tages et les dé­fis de cette en­tre­prise

Non seule­ment la consom­ma­tion de nour­ri­ture saine nous garde en san­té et nous pré­serve des ma­la­dies, nous pro­té­geons du même coup notre cher pla­nète et en­cou­ra­geant nos pro­duc­teurs lo­caux qui ex­ploitent la terre dans les règles, sans pes­ti­cides ni autres sub­stances du genre dont se servent la pro­duc­tion in­dus­trielle.

Main­te­nant, le dé­fi prin­ci­pal est de convaincre les consom­ma­teurs de fa­vo­ri­ser les mar­chan­dises lo­cales afin d’en­cou­ra­ger les agri­cul­teurs de leur contrée à conti­nuer de pro­duire une ali­men­ta­tion saine et suf­fi­sante.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.