GA­TI­NEAU EST-OUEST 35 ans d’aide com­mu­nau­taire pour le Comp­toir Ri­vie­ra

La Revue - - SPORTS - YAN­NICK BOUR­SIER ybour­sier@lexis­me­dia.ca

. S’il est né d’un pro­jet de comp­toir qui n’a pas fonc­tion­né, le Comp­toir Ri­vie­ra de son cô­té n’a pas l’in­ten­tion de mettre fin à son en­ga­ge­ment, lui qui a fê­té dans les der­niers jours son 35e an­ni­ver­saire.

Le comp­toir mis sur pied par la So­cié­té SaintVincent-de-Paul conti­nue d’ai­der des cen­taines de fa­milles de Ga­ti­neau et plu­sieurs or­ga­nismes, que ce soit en don­nant des vê­te­ments ou des biens ou en­core par des dons.

Le Comp­toir Ri­vie­ra en lui-même, im­plan­té sur l’ave­nue Ga­ti­neau et sur l’ave­nue de Bu­ckin­gham, offre à sa clien­tèle des vê­te­ments usa­gés, mais en bon état, des meubles, des livres, des bi­be­lots, des meubles, des ma­te­las et autres pro­duits, à des bas prix. C’est la base même du comp­toir.

L’ar­gent amas­sé à tra­vers ce ma­ga­sin est en­suite re­mis à la So­cié­té St-Vincent- de-Paul pour ai­der les plus dé­mu­nis ou pour ai­der les or­ga­nismes. En 2017, ce sont plus de 20 000$ qui ont été re­mis à des or­ga­nismes des sec­teurs de Bu­ckin­gham et de Ga­ti­neau.

«L’ar­gent amas­sé reste dans la ré­gion ici pour les be­soins de la So­cié­té St-Vincent- de-Paul», in­dique le pré­sident du comp­toir, Jean-Pierre Bre­ton.

L’autre fa­çon d’ai­der, c’est en of­frant des pro­duits gra­tui­te­ment aux plus dé­mu­nis. Des fa­milles sont sé­lec­tion­nées par la So­cié­té St-Vincent-de-Paul ou en­core le CLSC et la Mie de l’en­traide dans le sec­teur de Bu­ckin­gham.

Elles peuvent ve­nir cher­cher tout ce dont elles ont be­soin gra­tui­te­ment au comp­toir. «L’an pas­sé, on a ai­dé 132 fa­milles pour l’équi­valent de 57 673$ en ar­gent avec les prix du comp­toir.»

CI­TOYEN

Si l’or­ga­nisme peut conti­nuer d’of­frir cette aide aux plus dé­mu­nis, c’est grâce à la par­ti­ci­pa­tion ci­toyenne au­près du comp­toir. D’abord, en ve­nant ache­ter les pro­duits dans un des deux éta­blis­se­ments, mais sur­tout en con­ti­nuant de four­nir la ma­tière pre­mière de l’or­ga­nisme.

«On a un cer­tain nombre de boîtes de col­lecte, sou­ligne M. Bre­ton. Les gens laissent leur stock-là. On les ra­masse. Aus­si, de plus en plus, les gens viennent por­ter di­rec­te­ment au ma­ga­sin. C’est ça qu’on en­cou­rage.»

Tout ce ma­té­riel et ces vê­te­ments re­çus sont triés à un des deux éta­blis­se­ments. Ce qui peut être ven­du est mis dans les ma­ga­sins, alors que le reste est en­voyé vers d’autres uti­li­sa­tions ou vers le re­cy­clage.

L’ac­cès à cette ma­tière pre­mière est d’ailleurs l’en­jeu prin­ci­pal du comp­toir pour les pro­chaines an­nées. «Il y a une mul­ti­pli­ca­tion des boîtes, re­con­naît Jean-Pierre Bre­ton. Il ne faut pas perdre notre ma­tière pre­mière.»

«Nous sommes un par­te­naire ici pour ai­der les gens dans la ré­gion, ajoute De­nis Pa­quette, co­or­don­na­teur Con­seil Cen­tral SSVP de l’Ou­taouais. Les gens qui nous offrent du ma­té­riel, ils par­ti­cipent à ça. En­semble, nous for­mons une équipe pour ai­der nos voi­sins qui en ont be­soin. C’est un beau par­te­na­riat qui date de 35 ans. On en­cou­rage les gens à conti­nuer de nous faire confiance. Tout est ré­in­ves­ti dans la com­mu­nau­té.»

(Pho­to La Re­vue – Yan­nick Bour­sier)

Le co­or­don­na­teur Conseil Cen­tral SSVP de l’Ou­taouais, De­nis Pa­quette, et le pré­sident du Comp­toir Ri­vie­ra, Jean-Pierre Bre­ton.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.