Le mes­sage d’es­poir de So­nia Car­rière

La Revue - - COMMUNAUTAIRE - AN­TO­NY DA SIL­VA-CASIMIRO ada­sil­va­ca­si­mi­ro@lexis­me­dia.ca

«À toutes les per­sonnes at­teintes de la sclé­rose en plaques, je n’ai qu’une chose à vous dire: gar­dez es­poir!»

Les mots de So­nia Car­rière peuvent pa­raître cli­ché, mais ne vous ar­rê­tez pas là. Cette dame, qui est pré­si­dente de la sec­tion Ou­taouais pour la So­cié­té ca­na­dienne de la SP, sait de quoi elle parle.

La sec­tion Ou­taouais qu’elle pré­side exis­tait de­puis à peine deux ans lorsque le ver­dict est tom­bé. Elle-même at­teinte de cette ma­la­die neu­ro­dé­gé­né­ra­tive, Mme Car­rière n’avait pas grand choix dans la vie. En fait, on lui avait même dit que ça ne ser­vait à rien de re­tour­ner voir le mé­de­cin pour un sui­vi.

C’était en 1980. Elle était une jeune mère d’un bam­bin de cinq mois, dans la ving­taine. À ce mo­ment, il n’y avait ab­so­lu­ment rien pour contrer la sclé­rose en plaques. En­core au­jourd’hui, au­cun mé­di­ca­ment n’existe pour ir­ra­dier cette ma­la­die, mais plu­sieurs trai­te­ments ont été créés pour ra­len­tir les symp­tômes.

«Jus­qu’en 1995, il n’y avait rien pour les pa­tients. De­puis les 25 der­nières an­nées, on a pu voir l’évo­lu­tion dans la re­cherche. Ç’a pro­gres­sé tel­le­ment ra­pi­de­ment. Et tout ça, c’est parce qu’on a don­né pour la re­cherche.»

«Quand on voit les grands pro­grès réa­li­sés dans les der­nières an­nées, il faut conti­nuer à don­ner. Pour don­ner de l’es­poir aux per­sonnes at­teintes de la sclé­rose en plaques » , ajoute-t-elle.

Et les pre­miers mé­di­ca­ments n’étaient pas né­ces­sai­re­ment les plus agréables. On parle d’in­jec­tions. De nom­breuses in­jec­tions. Des fois, chaque jour. Au­jourd’hui, des formes orales ont été dé­ve­lop­pées. Ou en­core les pa­tients peuvent re­ce­voir une per­fu­sion une fois par an­née dans cer­tains cas.

Elle mar­tèle sur l’im­por­tance de don­ner. Si le fi­nan­ce­ment pour la re­cherche avait été in­exis­tant, il n’y au­rait pas eu ces avan­cées scien­ti­fiques sur la ma­la­die. On ar­rive même à le diag­nos­ti­quer plus ra­pi­de­ment. Et c’est ici au Canada où les cas sont plus nom­breux. Une per­sonne sur 340 re­ce­vra le constat du mé­de­cin sur la ma­la­die.

Le mois de sen­si­bi­li­sa­tion pour la sclé­rose en plaques ap­proche. C’est en mai. La sec­tion Ou­taouais, qui cé­lèbre d’ailleurs ses 40 ans en 2018, veut en pro­fi­ter pour se faire connaître da­van­tage. D’au­tant plus que d’im­por­tantes ac­ti­vi­tés de fi­nan­ce­ment au­ront lieu.

Que ce soit la cam­pagne des oeillets pré­cé­dant la fête des Mères ou en­core la marche de l’es­poir le 27 mai pro­chain ou même la Jour­née mon­diale de la SP. Pour plus d’in­fos: https://scle­ro­seen­plaques.ca/ sec­tion/Ou­taouais

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.