Une troi­sième gé­né­ra­tion à la rin­guette

La Revue - - SPORTS - AN­TO­NY DA SIL­VA-CASIMIRO ada­sil­va­ca­si­mi­ro@lexis­me­dia.ca

Sa grand- mère Diane a dé­fen­du les buts comme elle. Sa mère Ti­na a joué et même ar­bi­tré à un haut ni­veau. Main­te­nant, c’est au tour de Kay­lann Lepage- Poi­rier de se faire un nom dans l’uni­vers de la rin­guette.

Le mot «sur­prise» qua­li­fie bien la sai­son de la gar­dienne de but de 13 ans. D’abord, avec le camp d’en­traî­ne­ment de l’Ex­trême de l’Ou­taouais ju­nior A, puis lors du ga­la an­nuel de la fé­dé­ra­tion pro­vin­ciale.

Kay­lann l’a ré­pé­tée sou­vent en en­tre­vue à quel point la der­nière cam­pagne a été ponc­tuée de sur­prise après sur­prise. Elle ve­nait de ter­mi­ner sa pre­mière sai­son dans la ca­té­go­rie ben­ja­mine B. Elle s’at­ten­dait alors à faire le saut dans le A. On l’a plu­tôt in­vi­tée à faire ses preuves dans la classe su­pé­rieure: le ju­nior A.

«La ma­jo­ri­té des filles ont 15 ou 16 ans. J’étais la plus jeune. Au dé­but, j’étais mal à l’aise. Je n’étais pas à la même place qu’elles. J’ai dû m’adapter as­sez ra­pi­de­ment», in­dique la prin­ci­pale in­té­res­sée re­con­nais­sant tou­te­fois que sa pro­gres­sion a été ful­gu­rante.

À quel point? Elle a dé­fen­du la cage pour 17 des 18 matchs de son équipe, ra­tant le seul pour cause de bles­sure. La fiche de onze vic­toires, quatre dé­faites et trois matchs nuls a clas­sé l’Ex­trême au troi­sième rang de la ligue en On­ta­rio.

Et Kay­lann est l’une des rai­sons du suc­cès de son club. Grâce à sa moyenne de buts al­loués de 2,28 par ren­contre, l’élève en se­con­daire un à la po­ly­va­lente Ni­co­las- Ga­ti­neau a été nom­mée Meilleure gar­dienne de but ju­nior A de la pro­vince.

«J’étais fière de moi. En­core une fois, j’étais sur­prise. Ça vou­lait dire que j’ai bat­tue des filles qui avaient dé­jà joué ju­nior ou ben­ja­mine A ou qui ont été aux Cham­pion­nats ca­na­diens de l’est.»

Ces cham­pion­nats, ce sont l’un des ob­jec­tifs à court terme de Kay­lann. Ça et par­ti­ci­per aux Jeux du Qué­bec 2019 ain­si qu’in­té­grer la for­ma­tion ju­nior AA. À long-terme, elle en­vi­sage même de jouer pour le Fu­sion de Ga­ti­neau dans la Ligue na­tio­nale de rin­guette.

COMME CA­REY PRICE

Bien qu’elle pré­fère jouer à la rin­guette, Kay­lann Lepage-Poi­rier a un pen­chant pour le hockey à la té­lé­vi­sion. En­fant, elle pre­nait même plai­sir à en­fi­ler ses jam­bières lorsque les Ca­na­diens de Mon­tréal jouaient au pe­tit écran. Elle le fai­sait pour voir à l’oeuvre Ca­rey Price.

«J’avais cinq ou six ans. Je met­tais mes pads et je l’imi­tais de­vant ma té­lé­vi­sion. Je m’ins­pire beau­coup de lui. En fait, c’est un peu à cause de lui si je suis gar­dienne de but au­jourd’hui.»

La troi­sième gé­né­ra­tion de joueuse de rin­guette dans sa fa­mille a dé­bu­té avec la rin­guette avant de bi­fur­quer, s’es­sayant à la danse, à la gym­nas­tique et au hockey. Mais s’en­nuyant sur la glace, elle est donc re­tour­née à ses pre­miers amours. «Et je ne pense pas m’ar­rê­ter un jour » , lance- t- elle confiante.

(Photo gra­cieu­se­té)

Kay­lann Lepage-Poi­rier a rem­por­té le titre de gar­dienne de but de l'an­née en ju­nior A

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.